Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

17 juillet 2019

L'amie prodigieuse. 1

couv41778497

 

L'amie prodigieuse. 1

Elena Ferrante

Folio, 2016

448 p.

8.40 €

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

 

Mon avis

Il était temps que je me lance dans la saga L'amie prodigieuse, mise en avant partout, sur la blogosphère comme dans les librairies. Un gros coup de coeur pour ma soeur et ma mère, mais pas pour moi, du moins, pas avec ce premier tome qui met avant tout en place les personnages et leur histoire en racontant l'enfance et l'adolescence des deux héroïnes.

L'intrigue est bien celle à laquelle je m'attendais et j'ai aimé suivre le quotidien d'Elena et Lila au sein de leur quartier napolitain ainsi que la naissance de leur amitié, entre admiration et jalousies réciproques. Mais j'ai trouvé le tout répétitif et long dans cet enchaînement de tranches de vie qui reviennent souvent sur les mêmes thèmes sans vraiment donner l'impression d'avancer dans l'intrigue, ce qui m'a fait passer à côté du coup de coeur.

Malgré ces longueurs et un manque de péripéties, je lirai la suite avec plaisir car j'ai très envie de découvrir ce qui va arriver aux deux amies maintenant que cette phase d'introduction est terminée et que le personnage de Lila m'a moi aussi fascinée.

 

 

"Ce que c'était, la plèbe, je le sus à ce moment-là, beaucoup plus clairement que quand Mme Oliviero me l'avait demandé des années auparavant. La plèbe , c'était nous. La plèbe, c'étaient ces disputes pour la nourriture et le vin, cet énervement contre ceux qui étaient mieux servis et en premier, ce sol crasseux sur lequel les serveurs passaient et repassaient et ces toasts de plus en plus vulgaires. La plèbe, c'était ma mère, elle avait bu et maintenant se laissait aller contre l'épaule de mon père qui restait sérieux, et elle riait, bouche grande ouverte aux allusions sexuelles du commerçant en ferraille. Tout le monde riait et Lila aussi, elle semblait avoir un rôle à jouer et vouloir le jouer jusqu'au bout."

 

 

"Elle s'arrêta pour m'attendre et, quand je la rejoignis, me donna la main. Ce geste changea tout entre nous, et pour toujours."

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:34 - Contemporains - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2019

Hana no Breath

couv HNB V2

 

Hana no Breath

Caly

H2T, 2017

202 p.

7.95 €

 

Ma note : 14/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Azami, 16 ans, ne comprend pas la passion de ses amies pour le Yuri et le Yaoi... Elle, elle n’aime QUE les garçons, et surtout le beau Gwen, avec qui elle rêve de sortir depuis le début de l’année! Intelligent, sportif, un peu plus âgé qu'elle et surtout mignon, il a tout du petit ami idéal. Mais comment réagira-t-elle quand elle découvrira que Gwen est en réalité une fille ?!

 

 

Mon avis

J'avais repéré ce manga via le site du Prix Manga Sensei, alors, quand j'ai trouvé les 2 tomes en médiathèque, je les ai vite empruntés.

Hana no Breath est un manga français qui aborde l'homosexualité de façon mignonne et pudique, ce qui en fait un shojo tout à fait adapté à un public de jeunes lecteurs. J'ai cependant trouvé que la mangaka était passée beaucoup trop vite sur la naissance de la relation amoureuse entre Azami et Gwen, qu'elle n'interrogeait pas les problématiques que je m'attendais à trouver dans cette histoire et que l'ensemble était assez maladroit.

Dans la plupart des shojos, il peut se passer des tomes voir une série entière avant que les deux personnages principaux s'avouent leurs sentiments. C'est souvent énervant mais je trouve que c'est aussi ce qui fait le charme de ce type de manga. Or ici, dès les premières pages, non seulement on découvre que Gwen est une fille (même si c'était annoncé dans le résumé, on aurait pu avoir la révélation un peu plus tard et jouer sur les quiproquos), mais aussi qu'Azami, qui était amoureuse de Gwen en pensant que c'était un garçon, lui avoue être amoureuse d'elle / de lui et que ce soit réciproque. Pas d'interrogations sur l'acceptation d'aimer une fille et donc, de son homosexualité, ou sur la peur du regard des autres, alors que ce sont LES sujets qu'il était important d'aborder. Quelques réflexions liées à l'homosexualité sont tout de même présentes, mais trop peu développées, le reste de l'histoire étant centré sur la jalousie excessive d'Azami (quel personnage agaçant !) et la passion de Gwen pour le basket.

Ces maladresses sont vraiment dommage car je trouvais super de pouvoir proposer une histoire d'amour dans laquelle des ados pourraient s'identifier et qui répondrait à certaines de leurs questions. Je ne pense pas que ce soit le cas ici.

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:07 - Manga - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2019

Que fait la prof-doc ? #68

 

profdoc68

 

Lundi

- j'ai commencé par lister les différentes taches à faire sur cette dernière semaine

- j'ai fait de la veille

- j'ai fait les délcarations d'achats de livres auprès de la SOFIA pour les années 2018 et 2019

- j'ai mis à jour et alimenté la partie CDI sur le site Internet du Collège, qui montrait des photos de l'ancien CDI et les rubriques étaient vides + sur le nouvel ENT qui sera mis en place à la rentrée. Au passage, j'ai aussi mis à jour E-sidoc

- j'ai fait les retours de quelques manuels rendus et des 3è sont passés me donner une carte avec des messages d'élèves de la classe, des fidèles du CDI qui vont me manquer :)

- j'ai enregistré les livres du Défi Babelio Junior

- j'ai fait le point pour l'intendance sur les livres rendus ou non d'élèves quittant le collège

 

 Mardi

- j'ai répondu à un sondage pour l'organisation du Défi Babelio + inscrit les 2 classes participantes à l'édition 2019-2020

- j'ai récupéré quelques manuels rendus après le DNB

- j'ai continué à alimenter le site du Collège, avec de nouvelles fonctionnalités qui m'ont été débloquées par l'informaticien

- mon collègue de physique-chimie est passé pour qu'on mette en place notre projet autour des grands scientifiques 

- j'ai enregistré la sélection du Défi Babelio Ado

 

Mercredi

- j'ai édité la liste des livres et manuels non rendus (près d'une centaine)

- mais, contrairement aux autres années où beaucoup d'élèves restent jusqu'au bout et où j'arrive donc à récupérer une grande partie des livres, seuls 11 élèves étaient présents et parmis eux, je n'ai récupéré que 5 livres. J'ai donc vu avec ma cheffe pour envoyer un message aux parents

- nous avons fait une réunion informelle pour organiser le 1/4h lecture

 

Jeudi

- j'ai fait des recherches sur la mise en place du 1/4h lecture dans d'autres établissements, que j'ai synthétisées dans un Padlet

- j'ai accuilli 2 élèves et leur professeur d'anglais et en ai profité pour mettre en place des projets pour l'an prochain avec elle

- j'ai récupéré une dizaine de livres en retard

 

Vendredi

- j'ai préparé et fait suivre à l'intendance les factures pour les livres perdus et abîmés. Pour les oublis, on attendra la rentrée car il en reste vraiment beaucoup !

- je suis restée avec les collègues et élèves présents pour l'annonce des résultats du Bac

- nous avons fait un repas de fin d'année entre nous le midi (pas de pot officiel cette année)

- j'ai appris que mon nouveau collègue prof-doc du lycée, que j'avais rencontré il y a quelques jours, ne viendrait finalement pas. Surprise donc à la rentrée pour savoir qui sera mon / ma 12è collègue !

 

 

 

Je vous souhaite de bonnes vacances à tous !

Le blog poursuit sa route tout l'été avec des articles lectures et pro. à venir :)

 

Coquilles, Sable, Plage, De Vacances

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:05 - CDI Collège - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2019

Derrière la porte

derrière

coeurs-amour-icone-9074-128 Derrière la porte

Agnès Laroche

Rageot, 2017

56 p.

7.10 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

 

 Résumé éditeur

Une porte fermée à clé à l’intérieur d’une maison, c’est louche ! Si tu étais à la place d’Émilie, toi aussi tu te méfierais… Non ?  Qu’y a-t-il derrière cette porte ? Un terrible secret, peut-être ?

 

 

Mon avis

Emilie est placée en famille d'accueil chez un gentil couple mais le courant ne passe pas vraiment pour la petite fille qui les trouve trop stricts, les renommant "Monsieur et Madame Pénible". Dans la maison, une pièce fermée à clefs, avec interdiction d'y entrer, va attiser sa curiosité. Profitant de leur absence, Emilie fouille les tiroirs à la recherche des clefs et se lance : que va-t-elle découvrir ?

En peu de pages, l'auteure réussit à nous faire passer par différentes émotions. On trouve Emilie un peu peste puisque M. et Mme Plancoët n'ont rien de méchant, ils l'éduquent comme le feraient n'importe quels parents, mais on comprend aussi sa colère et son rejet face à cette famille qui n'est pas la sienne, on est aussi curieux de découvrir ce qu'ils cachent (suspense, suspense) et troublés de connaître la vérité. Si j'ai deviné la chute facilement, je pense qu'un enfant / ado ne la verra pas venir et s'attendra à tout sauf à ça. L'effet n'en sera que plus fort.

Une belle lecture, qui est en plus, adaptée aux lecteurs dyslexiques.

 

 

"Monsieur Pénible passait son temps à m'interdire tout et n'importe quoi :
pas le droit de me coucher après dix heures,
pas le droit de dire des gros mots,
pas le droit de regarder la télé ni d'aller sur Internet pendant la semaine, et même pas le droit d'oublier de faire mes devoirs."

 

 

"Une fois devant la porte verte, le souffle suspendu, j'ai posé la main sur la poignée et je l'ai tournée doucement. Pff, elle était fermée, archi-fermée. J'ai froncé les sourcils. Pourquoi les Pénible avaient-ils besoin de garder sous clé du "bric-à-brac, rien d'intéressant" ? Bizarre, non ? Hyper louche même !"

 

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:39 - Récits de vie - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2019

Bilan Juin

 

 

bilanjuin

 

 

Avec le passage (et l'obtention !!) de mon permis de conduire au début du mois, je peux enfin reconsacrer mon temps libre à la lecture. J'ai donc pu retrouver un rythme plus soutenu que pendant ces derniers mois où j'ai été prise par les leçons de code et de conduite après mes journées de travail. Ayant reçu les sélections pour les 2 Défis Babelio auxquels je vais faire participer mes élèves l'an prochain, j'ai pu commencer leur lecture avant les vacances.

 

Plusieurs coups de coeur :

 

Blanche-Neige et les 77 nains par Cali   Marie Curie, la femme aux 2 prix Nobel par Yigaël   Là-bas tout ira bien par Baussier  Swimming Pool par Crossan

 

De belles découvertes :

Créatures fantastiques, tome 1 par Kaziya    La Lanterne de Nyx, tome 1 par Takahama   Renversante par Hinckel  devinci

 

Et des petites déceptions :

 

L'histoire en manga, tome 1 : Les débuts de l'humanité par Nanbô      Les Noces de la Renarde par Soulas

     

    

 

Ils ont rejoint ma PAL

 

Partenariats

     

  harriet   

 

   

 Achats

J'ai aussi eu envie de me faire plaisir et d'acheter quelques livres, petite entorse à mon défi du "no buy" auquel j'essaie de me tenir depuis un moment tant que ma PAL ne descend pas plus.

Brexit romance par Beauvais  Perdue et retrouvée par Clarke  Résultat de recherche d'images pour "livre camille claudel" 

      Chanson douce  Résultat de recherche d'images pour "roman les proies"

 

 

 

ol

Par contre, côté cinéma, ce n'est toujours pas très glorieux avec seulement 3 films vus sur le mois... Trop fatiguée le soir et pas le temps d'aller au cinéma ! J'avais pourtant très envie d'aller voir le dernier X-Men :( 

 

Résultat de recherche d'images pour "affiche after earth"  Résultat de recherche d'images pour "affiche fury"  Résultat de recherche d'images pour "affiche x men apocalypse" 

 

 

Et vous, qu'avez-vous lu / vu ce mois-ci ?

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 15:57 - Planète livres - Commentaires [1] - Permalien [#]

Swimming pool

swim

coeurs-amour-icone-9074-128 Swimming pool

Sarah Crossan

Rageot, 2018

252 p.

14.90 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Kasienka vient d’arriver en Angleterre avec sa mère. Elle qui n’a jamais connu que la Pologne fait sa rentrée dans un pays qui n’est pas le sien, avec des gens qu’elle ne connaît pas, dans une langue qu’elle maîtrise mal. Et le soir venu, de quartier en quartier, elle cherche son père, qui a quitté le domicile familial sans laisser d’adresse. Bref, ce pays est gris, humide, et parfois assez inhospitalier. Heureusement, il y a la piscine, il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation, il y a William…

 

 

Mon avis

De Sarah Crossan, j'avais adoré Inséparables, une de mes plus belles lectures de 2017. J'avais d'ailleurs eu l'occasion de partager mon enthousiasme avec l'auteure que j'avais rencontrée sur le SLPJ et l'avais conseillé pour la sélection Défi Babelio Ado de cette année.

Swimming Pool sera aussi un coup de coeur, l'auteure a su me toucher une nouvelle fois. J'avais un peu peur de ne pas accrocher au thème de la natation qui est annoncé dès le titre et la couverture, mais, même s'il est important, il reste assez secondaire. J'ai donc été surprise que ce roman aborde plutôt le sujet du harcèlement scolaire, ainsi que celui de la famille séparée / recomposée, la relation mère-fille, et celui, évidemment, de l'immigration. J'ai été touchée par le personnage de Kasienka et les épreuves qu'elle traverse, qu'elles soient propres à sa situation d'étrangère ou celles de n'importe quelle ado.

Comme dans Inséparables, on retrouve une écriture très particulière, sous forme d'une succession de textes courts qui rappellent des poèmes en prose. Les jeux avec les mots et leur mise en page servent alors le contenu du récit, un procédé rafraîchissant et intéressant à faire découvrir à des ados ! J'ai juste trouvé que l'auteure aurait pu davantage jouer avec, en particulier dans les passages aquatiques, ce qui me semblait être le cas dans son précédent livre.

Enfin, si je ne vous avais pas encore convaincu de le lire, la traduction a été réalisée par la talentueuse Clémentine Beauvais.

 

 

"Je n'aurais pas su quoi faire de Mama,
Rentrée à la maison
Toute mélangée,
Comme les lettres de Scrabble dans le sachet,
Lourde d'une tristesse sauvage,
Si clairement affichée
Sur son visage."

 

 

"Quand il sourit c’est comme si devant moi
Une torche s’enflammait,
Éclairant le monde, même ses plus noirs recoins,
Et je ne peux simplement pas concevoir
Que tout le monde ne soit pas amoureux de lui."

 

 

"Les enfants marron
Jouent avec les enfants blancs.
Les enfants noirs
Jouent avec les enfants marron.
Ils se courent après,
Mains en l'air, comme des bois de cerfs.
Et hurlent et se bousculent.

Je ne suis pas la bienvenue dans leurs jeux.
Pourquoi ? Je suis trop blanche.

Personne n'aime le trop-blanc.
Ce blanc de l'Est, ce blanc de glace,
Ce blanc des hivers polonais,
Ce blanc de la peau des vampires.

Marron, ça va - enfin en général.
Mais pas trop-blanc. Ça ne passe pas."

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:36 - Récits de vie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Que fait la prof-doc ? #67

 

doc67

 

 Lundi

- j'ai terminé mon inventaire. Il ne me restait que les rayons Théâtre et Poésies, c'est allé vite

- j'ai fait quelques modifications d'étagères (rabaisser les rayons, que l'on avait placés trop hauts et trop serrés lors du déménagement l'an dernier) mais me suis arrêtée à cause de la forte chaleur. Je reprendrai à la rentrée

- j'ai aussi modifié le rayon des Contes pour le mettre mieux en valeur + refait leurs pictogrammes et l'affiche de signalétique

- j'ai refait toute une série de marque-pages de retours de prêts

- j'ai commencé à préparer la rentrée : recherche d'idées d'animations, nouveaux abonnements

 

Mardi

- j'ai édité le top des emprunts (mis à jour par rapport à celui de mon rapport d'activité puisque j'avais du le rendre en mai) pour en faire un article sur le blog

- j'ai migré en salle des profs car la chaleur était intenable dans le CDI (qui est vitré + sous des combles). J'ai continué à préparer mes actions pour l'année prochaine + refait le point sur les différents programmes

 

Mercredi

- toujours en salle de profs, j'ai continué à préparer l'an prochain et fait de la veille

 

Jeudi - Vendredi

J'ai été autorisée à travailler chez moi à cause de la canicule, l'absence totale d'élèves et des collègues (la semaine avait été banalisée) et le repport du Brevet. J'ai pu continuer mes lectures du Défi Babelio

 

 

Posté par _Lottie_ à 09:23 - CDI Collège - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2019

Léonard de Vinci, un drôle d'oiseau

60796670_1054175754783896_6528256904446083072_n

 

Léonard de Vinci, un drôle d'oiseau

Mano Gentil

Oskar, 2019

91 p.

9.95 €

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Léonard de Vinci représente l’homme universel dont rêva la Renaissance : artiste, scientifique, philosophe, ingénieur, anatomiste, sculpteur, musicien, poète, observateur et expérimentateur, il est probablement la personne la plus talentueuse dans le plus grand nombre de domaines différents ayant jamais vécu…
Mais si, aussi, il s’agissait tout simplement d’un homme avec ses forces, ses faiblesses, ses amours, ses amitiés, ses inimitiés ? Un enfant grandi dans l’amour des siens, entouré d’une famille que l’on dirait, aujourd’hui, « recomposée ». Un adolescent qui aurait cherché sa voie, s’adaptant à un chemin scolaire plus ou moins tracé. Un adulte dont la technique et le talent n’auraient eu de cesse de se mesurer, de plaire ou déplaire aux autres, artistes ou mécènes.
Et si Léonard n’avait été qu’un être aux multiples paradoxes, un être totalement humain ?

 

 

Mon avis

Dans cette courte biographie, l'auteure nous présente Léonard de Vinci sous un angle particulier, celui d'un artiste curieux et passionné, mais aussi d'un homme avec ses faiblesses et ses défauts qui n'en faisait qu'à sa tête. J'ai aimé ce parti pris qui change de l'image dorée que l'on donne habituellement de lui et j'ai appris à le découvrir sous un autre visage, comme sa fâcheuse tendance à ne pas terminer ce qu'il entreprenait mais à multiplier quand même les projets malgré les soutiens financiers conséquents dont il disposait et la pression des mécènes. Le choix d'écrire à la première personne et le style, presque poétique, de l'auteure rendent l'artiste encore plus proche de nous, comme s'il se confiait et nous donnait ainsi accès à ses réflexions et ses choix.

 

J'ai aussi aimé trouver des informations sur le contexte historique et culturel de l'époque, croiser les grands noms de la Renaissance que Léonard de Vinci a côtoyés, admirés ou avec qui il a été en concurrence, mais je suis restée un peu sur ma faim car les chapitres sont courts et j'avais très envie d'en apprendre plus sur sa vie, l'accent étant plutôt mis ici sur ses visions d'artiste.

 

 

 

"Je voulais cette souffrance tout à moi. Je souhaitais la comprendre, la pétrir entre mes pinceaux, la colorer de ma peinture à l'huile. [...] Je voulais que tout soit en demi-teintes pour laisser entrevoir que les certitudes n'existent pas, que le doute en revanche est toujours là. Il me fallait aussi laisser supposer que cette pensée incertaine était toute à elle, à la Joconde, et que je n'étais que celui qui en trace le contour. Son sourire, et j'en suis encore là aujourd'hui, ne devait ressembler à aucun autre. Pour moi, il n'avait jamais existé et devait seulement représenter la pensée face au monde trouble des hommes. Mona Lisa me disait tant de choses sans parler."

 

 

"- Ton plus gros défaut est ta fainéantise ! Tu commences tout et tu ne finis rien. Mais peut-être me diras-tu qu'il ne s'agit pas de flemme, mais plutôt de ne pas finir pour ne jamais toucher à la perfection.

- La perfection n'existe pas !"

 

 

Merci aux éditions Oskar

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:06 - Historique - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2019

La lanterne de Nyx. 1

lanterne-de-nyx-1-glenat

 

La lanterne de Nyx. 1

Kan Takahama

Glénat, 2019

192 p.

10.75 €

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

 

 Résumé éditeur

1878, la France fait rayonner sa puissance industrielle et culturelle en organisant des expositions universelles, tandis que le Japon s'ouvre au monde après 200 années d'isolationnisme. À Nagasaki, Miyo, orpheline qui a pour seul talent le don de clairvoyance au travers des objets qu'elle touche, parvient à trouver un emploi chez Vingt, commercialisant des objets importés d'Europe. Au contact de l'Occident, elle découvrira un monde nouveau qui la conduira jusqu'à Paris…
Mon avis
Je ne connaissais pas du tout ce manga et le découvre grâce à sa sélection pour le prochain Défi Babelio. Une série qui aborde un pan passionnant de l'histoire du Japon, celui de son ouverture sur l'Occident pendant l'ère Meiji. En suivant la formation de la timide Miyo comme apprentie vendeuse dans la boutique Vingt, on découvre les objets qui ont été importés d'Europe par son propriétaire lors de son passage à l'Exposition Universelle de Paris. De vraies découvertes et un émerveillement pour la jeune fille qui prend petit à petit ses marques au sein de la boutique, épaulée par un patron et un assistant bienveillants. A elle de faire ses preuves pour pouvoir être définitivement embauchée.
L'histoire ne s'arrête pas là puisque Miyo possède un don, celui de lire le passé ou l'avenir des objets qu'elle touche. Ce don pourrait lui être bien utile pour retrouver anciens ou futurs propriétaires des articles de cette curieuse boutique. Cet aspect fantastique reste discret et peu exploité dans ce premier tome mais on peut facilement imaginer qu'il le sera davantage par la suite.
Une série originale que je poursuivrai. Six tomes sont à prévoir puisque la série est terminée au Japon.

 

Posté par _Lottie_ à 10:14 - Manga - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2019

Là-bas, tout ira bien

Une-La-bas_OK

 coeurs-amour-icone-9074-128

Là-bas, tout ira bien

Pascale Perrier, Sylvie Baussier

Scrineo, 2019

288 p.

14.90 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

 

 

 Résumé éditeur

2030. En France, une terrible crise économique ravage le pays. Il n'y a plus de travail, à peine de quoi manger. Comme la plupart des habitants avant eux, Iza, Erwan et leurs parents empilent quelques affaires dans leur voiture et partent. Léon, lui, quitte seul la ferme où il a grandi. Dès qu'il sera arrivé, il enverra de l'argent à sa famille. Il a promis. Les voilà sur la route, loin de la vie qu'ils ont toujours connue. On dit que là-bas, 4 000 kilomètres plus au nord, un avenir meilleur les attend. Dans un monde où avancer devient un combat de chaque instant, une question les taraude : est-ce que là- bas, tout ira bien ?

 

Mon avis

Et si une crise économique sans précédant s'abattait prochainement sur la France ? C'est ce qu'imaginent les deux auteures de ce roman en nous racontant l'exil de trois personnages vers un "là-bas", à des milliers de kilomètres au Nord de leur pays, où une vie meilleure pourrait les attendre.

Les chapitres alternent entre le récit d'Iza et de son frère Erwan, et celui de Léon. Partis dans des conditions différentes, avec leurs parents ou au contraire seul pour leur venir en aide à distance, les trois ados vont traverser le pays pour tenter d'atteindre une terre d'exil dont ils ne connaissent finalement pas grand chose. Ils sont loin d'imaginer le parcours du combattant, ni les épreuves qui les attendent...

Vous devinez où les auteures veulent en venir ? J'ai trouvé géniale l'idée de transposer le destin de jeunes migrants à celui d'ados français qui seraient forcés de quitter notre pays. Les parallèles sont nombreux et bien pensés (quitter / perdre sa famille, se débrouiller seul et faire de bonnes ou mauvaises rencontres, devoir travailler pour gagner une misère, prendre des risques pour voyager clandestinement, traverser des pays dont on ne connaît pas la langue, arriver dans des campements de migrants aux portes du pays rêvé) et nous ne saurons d'ailleurs jamais vers quel pays ils partent, rendant la situation transposable. J'ai aussi trouvé les trois personnages très attachants, on a envie qu'ils arrivent à atteindre leur but, on l'espère autant qu'eux et on souffre à leurs côtés des épreuves qu'ils traversent, et j'ai aimé le jeu de miroir entre les premiers chapitres lorsqu'ils font route séparément.

Enfin, j'ai trouvé les dernières pages et donc, la conclusion de ce roman, vraiment pertinentes. C'est donc un gros coup de coeur que je vous conseille ! Un roman qui fait réfléchir.

 

 

"— Tu n'es pas au courant ? Un nouveau gouvernement vient d'être élu. Ils ont fait construire un mur à la hâte pour empêcher les migrants de traverser. Ils ont peur qu'on les envahisse. C'est idiot : il y a du travail chez eux. Ils disent qu'ils ne peuvent pas absorber toute la misère du monde. Ils trient. Ils acceptent les gens qui leur sont directement utiles, ceux qui ont un métier particulier, comme informaticien."

 

"Je voudrais leur crier « On n'est pas des voleurs, on ne vous veut pas de mal. Aidez-nous ! Voyez comme nous sommes démunis ! » Au lieu de quoi, on se tait, on se terre, on baisse la tête. On cherche à passer incognito."

 

"On veut pas être là-bas, on veut juste être autre part. Enfin respirer comme le lendemain d'un cauchemard."

 

 

Merci aux éditions Scrineo

scrineo

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 13:40 - Science-fiction - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juin 2019

Top des emprunts 2018-2019

 

 

palmarès

 

 

 

Tous les ans, j'aime bien regarder quels sont les livres qui ont été les plus empruntés par mes élèves. Cette année est vraiment différente des autres car, entre les défis lectures, le Prix Mangawa et le déménagement du CDI avec une disposition différente des documents, je trouve que ce palmarès se distingue des autres par les choix de livres qui ont été faits. Très peu de documentaires, beaucoup plus de mangas et surtout une grande majorité de lecteurs garçons grâce aux livres sur les jeux vidéos. Il faut donc que je travaille l'an prochain sur les envies de mes lectrices et suis preneuse des titres qui plaisent à vos élèves.

 

Comme d'habitude, vous pouvez cliquer sur certaines couvertures pour lire mon avis quand il est disponible.

 

 

top1

 

Sur la première marche du podium, grosse surprise, ce sont quasiment tous les Max et Lili dont je dispose (j'en ai une quinzaine) qui arrivent en tête, à nombre de prêts égal, et qui devancent tous les autres types de livres confondus ! Les 6è les ont beaucoup empruntés, mais pas que. Ces petites BD plaisent vraiment à tous les niveaux, les 4è les empruntent aussi beaucoup. Je veillerai donc à agrandir la collection.

 

     

 

 

 

 

Du côté des romans, les livres se déroulant dans des univers de jeux vidéos (Minecraft, Fortnite, Assassin's Creed, Warcraft) ont un succès fou qui ne faiblit pas. Ils sont empruntés non-stop et ne restent jamais sur les rayons. Comme je le disais en introduction, j'ai eu beaucoup moins d'emprunts chez les filles cette année ou dans d'autres genres, malgré un choix, je pense, plutôt large de lectures et des livres récents. 

 

          

         

 

 

 

Beaucoup d'emprunts BD cette année également, avec des incontournables (Seuls, Titeuf, Les sisters, Louca) mais aussi des nouvelles venues grâces au Défi Babelio qui ont bien plu à mes élèves (Imbattable, Super sourde, Roller Girl).

 

         

         Résultat de recherche d'images pour "bd gardiens de la galaxie apparence"

 

 

 

Et enfin, les mangas, qui sont, après les Max et Lili, le type de livres les plus empruntés de l'année. On retrouve l'univers des jeux vidéos parmi plusieurs d'entre eux et des choix assez variés grâce au Prix Mangawa même si j'ai peu d'élèves qui ont participé... Ce que je trouve très curieux puisque mes élèves sont donc friands de mangas et lisent quelques titres des sélections quand je les reçois mais se bloquent totalement à l'idée de participer à un Prix littéraire où la lecture d'une sélection de mangas qu'ils ne connaissent pas forcément leur est imposée. 

 

 

   Résultat de recherche d'images pour "manga étrange noël" Résultat de recherche d'images pour "manga pokemon noir"   

         Résultat de recherche d'images pour "manga pokemon noir 2"

         

 

 

 

Pour les documentaires, cette année, c'est le gros flop ! Et c'est en ça qu'elle se différencie des autres car d'habitude j'ai beaucoup d'emprunts dans les rayons "Cuisine, "Dessin", Sport", "Animaux" ou encore "Transports". Là, quasiment rien... Je réfléchis donc à rendre cet espace plus attractif avec livres en présentation près des étagères et des étagères supplémentaires pour mieux aérer les rayons (quand j'aurai des sous pour, mais ça, c'est une autre histoire);

 

         

       

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager en commentaire le palmarès de vos emprunts :)

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:06 - CDI Collège - Commentaires [0] - Permalien [#]

Que fait la prof-doc ? #66

 

docdoc

 

Lundi

- j'ai accueilli quelques élèves venus lire ou répéter une pièce de théâtre. Il n'y avait pas beaucoup d'élèves au collège, mais comme nous sommes en Cité scolaire et que les épreuves du BAC ont commencé, il fallait aussi veiller à ce qu'il n'y ait pas de bruit dans les couloirs ou les escaliers menant au CDI

- toute la journée, des élèves sont venus me rendre livres et manuels oubliés la semaine dernière

- j'ai refait les cotes qui avaient été arrachées sur certains livres et rangé tous les retours

- j'ai reçu la commande des 2 sélections Défi Babelio de l'an prochain :) Des élèves ont pointé si tous les livres étaient bien là

- j'ai continué et TERMINE de changer les cotes des documentaires !

- j'ai assisté au dernier Conseil Pédagogique, durant lequel j'ai évoqué plusieurs sujets relatifs au CDI (fréquentation, prêts, EMI, mise en place du 1/4h lecture et d'un journal scolaire)

 

Mardi

- n'ayant pas pu envoyer mon rapport d'activités via Pronote (fichier trop lourd), je l'ai intégré dans un Padlet en en reprenant les différentes pages et l'ai envoyé au collègues

- j'ai téléchargé les différentes listes pour faire l'inventaire et les ai imprimées en salle des profs

- j'ai préparé différents visuels et signalétiques pour identifier des séries ou collections de romans sur les étagères

- j'ai rencontré mon nouveau collègue prof-doc du lycée

- j'ai commencé l'inventaire en checkant les périodiques

- il faisait tellement chaud (je tournais de l'oeil en manipulant les boîtes d'archives) que j'ai terminé la journée par des parties de Concept avec la seule élève que j'avais

 

Mercredi

- j'ai terminé l'inventaire des périodiques et commencé celui des documentaires

- des lycéens sont passés emprunter plein de livres pour cet été :)

 

Jeudi

- plusieurs élèves sont passés me rendre des manuels ou livres du CDI

- j'ai terminé l'inventaire des documentaires et commencé celui des fictions

- j'ai profité de la fraîcheur de cette journée pour faire du tri, bouger certains meubles et réagencer les rayons des documentaires

- j'ai mis à jour diverses rubriques sur E-sidoc (présentation du CDI, Clubs, Défis Babelio)

 

Vendredi

- j'ai récupéré quelques manuels et livres en retard

- j'ai fait un document récapitulatif de la sélection Ado du Défi Babelio pour ma collègue de français

- j'ai terminé l'inventaire des fictions

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 09:33 - CDI Collège - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2019

Blanche-Neige et les 77 nains

blanche-neige-et-les-77-nains

 

 coeurs-amour-icone-9074-128

Blanche-Neige et les 77 nains

Davide Cali, Raphaëlle Barbanègre

Talents Hauts, 2016

32 p.

15 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Il était une fois une jeune fille nommée Blanche-Neige qui, pour échapper à une méchante sorcière, trouva refuge chez 77 nains. En échange de leur hospitalité, les nains demandèrent à la jeune fille de prendre soin d’eux et de leur maison. Épuisée par la charge de travail et excédée par les caprices des nains, Blanche-Neige fut trop heureuse de croquer la pomme et de pouvoir enfin dormir !

 

Mon avis

Des contes revisités, j'en ai lus beaucoup, mais celui-là restera sans doute mon préféré ! Le propos est simple (Blanche-Neige n'est pas l'invitée de 7 nains mais plutôt au service d'une ribambelle de 77 petits hommes) mais dénonce avec une grande efficacité les stéréotypes et clichés sur les princesses, et, plus largement les femmes, voire les mamans. Les graphismes et la mise en scène des personnages avec cette pauvre Blanche-Neige pleine de bonne volonté mais vite dépassée et exténuée par cette marée de nains colorés, m'ont aussi beaucoup fait rire et certaines pages m'ont renvoyée à mon quotidien de profs quand j'accueille les 6è et qu'ils me sollicitent tous non-stop. Quant à la chute, quelle bonne idée ! Elle clôture à merveille cette histoire.

C'est donc un gros coup de coeur, un album incontournable à acheter !

blanche-neige-et-les-77-nains1

blanche-neige-et-les-77-nains2

blanche-neige-et-les-77-nains3

 

 

©TalentsHauts

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 15:18 - Albums - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2019

Créatures fantastiques. 1

creatures-fantastiques-1-komikku

 

Créatures fantastiques. 1

Kaziya

Komikku, 2019

182 p.

7.99 €

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Tsuiska est l'assistante d'un vétérinaire pas comme les autres puisque ce dernier soigne des créatures fantastiques. Fille d'une magicienne, elle est triste que la science ait remplacé la magie pour exercer ce métier. Après le travail, elle se rend en secret dans la forêt où elle a découvert un animal magique qu'elle pense être la seule à voir. Il est gravement blessé et malgré les soins prodigués par la jeune fille, son état empire. [...]

 

Mon avis

Ce manga se différencie des autres titres mettant en scène des créatures fantastiques puisque l'auteur a choisi d'aborder les soins qu'il faut leur prodiguer quand elles sont blessés ou malades. A chaque chapitre, une nouvelle créature à sauver pour la petite Tsuiska et son maître vétérinaire. A eux de les identifier et de trouver les bons remèdes.

J'ai trouvé ce premier tome très mignon, pour ses graphismes, mais aussi pour les questions qu'il soulève concernant la souffrance, la maladie et les soins portés aux animaux, qu'ils soient imaginaires, comme c'est le cas ici, ou réels si l'on transposait cette histoire à notre monde à nous. Ziska et le docteur sont soucieux du bien-être des créatures qu'ils soignent et de limiter leurs souffrances, des notions qui me paraissent importantes de transmettre aux enfants / ados à l'heure où les scandales de maltraitance animale se multiplient.

On devine également une autre thématique intéressante qui sera peut-être davantage développée par la suite, celle de la croyance ou non en la magie, supplantée par la rationalité de la science.

Une jolie découverte qui devrait beaucoup plaire à mes élèves !

 

 

 

créas1

créas2

©Komikku © 2019 manga-news.com

 

 

DefiBabelio-Logo

 

Défi Babelio Junior 2019-2020

 

 

Posté par _Lottie_ à 13:50 - Manga - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2019

Défi Babelio Junior et Ado 2019-2020

 

DefiBabelio-Logo

 

Défi Babelio Junior 2019-2020

 

 

Bilan du Défi Babelio 2018-2019

L'an dernier, je n'avais participé au Défi Babelio qu'avec une classe de 4è. C'était la première fois que je me lançais dans un défi littéraire. Nous l'avons reconduit cette année, toujours avec des 4è, mais aussi avec une classe de 6è, qui nous a épatées.

Le bilan de cette participation avec eux est plus que positif puisque cette classe de 6è, très réticente à la lecture d'après leurs dires en septembre, s'est avérée avoir pulverisé le nombre d'emprunts de livres sur l'année, toutes classes confondues, et pas seulement des emprunts liés au Défi : plus de 400 prêts à eux seuls, c'est quand même remarquable ! (surtout quand on voit les prêts dans les autres classes...) Ce sont aussi les élèves qui sont le plus passés au CDI durant les récréations, avec une visite quotidienne pour un bon petit groupe, et parmis eux, certains se sont aussi engagés en parallèle dans le Prix Mangawa et l'ont fait très sérieusement.

Concernant les 4è, la sauce a peut-être moins bien pris avec cette classe difficile, mais le projet s'est quand même bien passé dans l'ensemble et la majorité des élèves ont lu plusieurs livres sur l'année, élèves qui, à part 2 ou 3 exceptions, n'empruntent pas d'habitude au CDI. Leurs critiques littéraires étaient constructives, c'est dommage que les problèmes de discipline aient coupé court à certaines activités.

Je suis donc convaincue que la mise en place de ce type de projets doit être non seulement reconduite, mais aussi étendue à plus de classes. Si je le pouvais, je le ferai avec toutes... Je mise aussi beaucoup sur le 1/4h lecture que l'on tentera à la rentrée dans tout le collège.

L'an prochain, on remet ça avec une nouvelle classe de 6è et de 4è et mes 2 collègues de français. Les sélections sont déjà commandées et livrées (je suis contente car plusieurs titres que j'avais proposés ont été retenus : L'île au manoir, Papa est en bas, La spirale, Meto, Le journal d'Anne Frank, Smartphone Panique). Comme l'an dernier, je ferai le point régulièrement sur l'avancée dans mes lectures des 2 Défis :

 

 

Les sélections Junior et Ado 2019-2020

 

 

 

Défi Babelio Junior

Livres lus

 

Cliquez sur les couvertures pour lire mon avis

 

Allô sorcières, tome 1 : Viser la lune par Multon  L'atelier des sorciers, tome 1 par Shirahama  Dresseuses de monstres, tome 1 par Shimazaki  L'île au manoir par Faye

Imbattable, tome 1 : Justice et légumes frais par Jousselin  Momo, tome 1 par Garnier  Papa est en bas par Adriansen  Les plieurs de temps - Robin à la dernière seconde par Fargetton

La revanche des princesses par Beauvais  Roller Girl par Jamieson  Soir de rage par Ben Kemoun  La spirale par Benastre

Super Sourde par Bell  Créatures fantastiques, tome 1 par Kaziya 

 

 

 

A lire

 

Ali Bla Bla par Trédez  L'attaque des cubes par Carteron  Amir et Marlène - Coup de foudre en 6e par Henry  Bergères guerrières, tome 1 par Garnier

La boîte à musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient par Carboneill  Citrouille par Turoche-Dromery  Comment j'ai survécu à la sixième par Achard  La planète interdite par Grevet

  Derrière la porte par Laroche   L'effet Matilda par Irving   Le garçon rose malabar par Aubrun  Jefferson par Mourlevat

Le monde de Lucrèce, tome 1 par Catel  Norman n'a pas de super-pouvoir par Benaouda  Les pointes noires par Noël  Qui veut jouer au foot ? par Gallot

 

 

 

 

 

 

 Défi Babelio Ado

 

Livres lus

 

Beyond the Clouds, tome 1 par Nicke  Une fille de... par Witek  Inséparables par Crossan  Le journal d'Anne Frank (Roman graphique) par Folman

Le mari de mon frère, Tome 1 par Tagame  Meto, tome 1 : La maison (BD) par Lylian  Nos éclats de miroir par Hinckel  La porte de la salle de bain par Beau

The Promised Neverland, tome 1 par Demizu  Smartphone panique par Ténor La spirale par Benastre  Your name, tome 1 par Shinkai

La Lanterne de Nyx, tome 1 par Takahama  Renversante par Hinckel  Swimming Pool par Crossan 

 

 

A lire

 

 La brigade des cauchemars, tome 1 : Sarah par Thilliez  Le château des brumes par Gier  Dys sur 10 par Pessin  Un été d'enfer ! par Brosgol

L'été où j'ai vu le tueur par Gratias  Fatal gaming par Grenier  La fille d'avril par Heurtier  Gamer, tome 1 : Nouveau port par Villeneuve

Green Class, tome 1 : Pandémie par Hamon  La guerre de Catherine par Fauvel  Gustave Eiffel et les âmes de fer par Vesco  Journal d'un enfant de lune par Chamblain

  La ligue des super féministes par Malle  Magus of the Library, tome 1 par Izumi  Miss Crampon par Castillon  Parvana : Une enfance en Afghanistan par Ellis

   Signe particulier : Transparente par Stragier  La sirène et la licorne par Mosta  Six contre un par Alix  La traversée par Tixier

   
 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 09:14 - CDI Collège - Commentaires [0] - Permalien [#]