Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

20 septembre 2017

Sorties Octobre

octo

 

 

Couverture du livre : Maudits soient-ils

Maudits soient-ils - Courtney Alameda (Milan)

Malicia Helsing est la descendante d'Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de monstres (créé par Bram Stoker dans son roman "Dracula"). Cet héritage génétique fait d'elle une tétrachromate : elle a le don de voir l'aura des morts. Armée de son appareil photo, elle capture l'essence des démons qui s'attaquent régulièrement à San Francisco. Jusqu'au jour où l'horreur s'abat sur elle. Un démon, qui semble en savoir long sur la famille Helsing, jette sur Malicia et ses trois meilleurs amis, spécialistes comme elle en exorcisme, une malédiction qui les tuera en sept jours. Dès lors commence un terrible contre-la-montre... Chaque jour, une chaîne grandit sous leur peau, menaçant de rompre leurs organes pour finir par les étrangler. Et ce n'est pas tout : son propre père, directeur de l'académie Helsing, la pourchasse, craignant que cette malédiction contamine tous les habitants de la ville. Pour sa survie, Malicia n'a d'autre choix que de combattre la créature la plus puissante qu'elle ait jamais rencontrée.

 

Couverture du livre : Tortues à l'infiniTortues à l'infini - John Green (Gallimard)

Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s’empare d’elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d’un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l’enquête, et trouver en chemin d’autres mystères et d’autres vérités…

 

 

 

Couverture du livre : Les 5 lettres du mot coeur

Les 5 lettres du mot coeur - Cathy Cassidy (Nathan)

Carrie, Omisha Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot "coeur" que forment les initiales de leur prénom. Mais après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus.... est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l'amour et de l'amitié?

 

 

 

 

Couverture du livre : Révoltées Révoltées - Carole Trébor (Rageot)

RUSSIE, OCTOBRE 1917.

La révolte gronde dans les rues de Moscou. Huit mois après la chute du Tsar et la mise en place d’un gouvernement provisoire, la persistance des inégalités, le spectre de la famine et la poursuite de la guerre contre l’Allemagne rendent la situation explosive. Le 26 octobre, au lendemain de la reddition de Petrograd, passée dans le camp bolchevik, l’insurrection éclate à Moscou. L’enjeu est énorme, et l’affrontement entre les troupes du gouvernement et les insurgés bolcheviks est sans pitié. Tout se joue en une semaine de combats intenses.

Une semaine qui va radicalement changer le visage politique de l’empire russe, le cours de la Grande guerre, la vie de millions d’hommes et de femmes… et la destinée de Léna et Tatiana.

 

Couverture du livre : Les disparus du pont de pierre Les disparus du pont de pierre - Jeanne Faivre d'Arcier (Castlemore)

Plusieurs SDF qui dormaient près du pont de Pierre se sont noyés dans la Garonne ces derniers jours. Ces nouvelles bouleversent la jeune Cornélia, qui s’est toujours demandée si sa mère, disparue une dizaine d’années plus tôt, n’a pas connu le même sort. En essayant d’en savoir plus, Cornélia et son frère Nicolas sympathisent avec Romain, seize ans, qui survit tant bien que mal en vendant ses croquis et ses portraits dans la rue. Lorsque le garçon disparaît à son tour, l’enquête de Cornélia et Nicolas les mène bien plus loin qu’ils l’avaient imaginé… au-delà même de la réalité.

 

 

 

Couverture du livre : Ma vie cachée Ma vie cachée - Becca Fitzpatrick ( Pocket Jeunesse)

Un nouveau nom. Une nouvelle ville. Une nouvelle vie.

Témoin d’un meurtre, Stella est placée sous protection en attendant le procès. Elle se retrouve catapultée au milieu de nulle part, dans le Nebraska, sous une fausse identité. Son ancienne vie lui manque atrocement, surtout son petit ami, Reed. Elle refuse de reconstruire quoi que ce soit, persuadée que sa nouvelle situation en va pas durer. Mais lorsqu’elle rencontre Chet, il lui est difficile de ne pas sourire… et de garder pour elle son terrible secret.

 

 

Couverture du livre : Invisible Emmie Invisible emmie : carnet d'une looseuse qui ne compte le rester - Terri Libenson (Pocket Jeunesse)

Tout sépare Emmie, l’invisible, de Katie la populaire. Si ce n’est qu’elles sont amoureuses du même garçon… Un roman illustré plein d’humour !

C’est l’histoire de deux filles que tout sépare : Emmie, timide, solitaire et passionnée de dessin ;

Katie, extravertie, populaire et sportive. Jusqu’à ce que leurs destins se croisent, le jour où un petit mot compromettant écrit en classe tombe entre de mauvaises mains…

 

 

Couverture du livre : La cité de l'oubli La cité de l'oubli - Sharon Cameron (Nathan)

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l’Oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Pas celle de Nadia. Elle seule n’a pas oublié. Elle seule se souvient que se père a profité de ce bouleversement pour l’abandonner… Le nouvel Oubli approche. Nadia doit percer le secret de cette fatalité avant que sa famille ne vole à nouveau en éclats. Avant que la ville ne sombre encore une fois dans le chaos.

 

 

 

 

 

 


 

Young adult

 

Couverture du livre : What Light

What Light - Jay Asher (Michel Lafon)

La famille de Sierra gère une ferme de sapin de Noël dans l'Oregon. C'est un cadre plutôt bucolique pour une fille qui grandit ici. Sauf que chaque année ils rejoignent leur seconde maison en Californie pour vendre leurs lots de sapin de Noël pour la saison. Ainsi, Sierra vit deux vies: sa vie dans l'Oregon et sa vie à Noël. En laisser une, entraîne toujours un manque.

Jusqu'à ce Noël particulier, quand Sierra rencontre Caleb, et une vie en éclipse une autre.

Caleb n'a pas la réputation d'être un garçon parfait: il y a quelques années de ça, il a commis une énorme erreur et a payé pour cela depuis. Mais Sierra voit au-delà du passé de Caleb et devient déterminée à l'aider à trouver le pardon et, peut-être, la rédemption. Les désapprobations, les fausses idées et les soupçons tourbillonnent autour d'eux, Caleb et Sierra découvrent alors la seule chose qui transcende tout le reste: le véritable amour.

 

Couverture du livre : The Heartbreakers (The Heartbreaker Chronicles #1)

Heart breakers - Ali Novak (Bayard)

Pour consoler Cara, leur soeur atteinte d’un cancer, Stella et Drew décident de se rendre à une séance de dédicaces de son groupe préféré, « Les Heartbreakers », pour lui rapporter un autographe. Dans un café, Stella rencontre un bel inconnu. Quelle n’est pas sa surprise quand elle découvre qu’il s’agit d’Oliver, le chanteur du groupe favori de sa soeur… Le garçon invite Stella et son frère à passer la soirée avec le groupe. Passionnée de photographie, Stella fait des clichés de la soirée. Oliver se montre charmant avec elle, mais la jeune fille se méfie. Quelques jours plus tard, l’attaché de presse des Heartbreakers appelle Stella pour lui proposer de les suivre en tournée, pour les prendre en photos et les poster sur un blog. Stella refuse, car elle craint de trop s’éloigner de sa soeur. Pourtant, Cara la force à accepter. Stella est donc séparée de sa soeur, et obligée de revoir Oliver. Leur attirance est évidente… Mais le chanteur est-il sincère ?

 

Couverture du livre : The Outliers, Tome 2 : The Scattering

 Outliers. 2 - Kimberly McCreight (Robert Lafont)

Suivez votre instinct, surtout quand il vous dit de fuir.

Wylie et Jasper ont réchappé de justesse à l'horreur du Camp Colestah. Mais la menace plane toujours sur eux, plus présente que jamais. Wylie le sent grâce à ce don qu'elle apprend à maîtriser : elle lit les émotions des autres comme à livre ouvert.

Cela suffira-t-il pour percer à jour les menteurs ? Coincée entre les fantômes du passé et les monstres du présent, Wylie va devoir soigneusement choisir ses alliés.

La sécurité des siens est à ce prix, et tellement plus encore...

 

Couverture du livre : Heartless

Heartless - Marissa Meyer (Pocket Jeunesse)

Catherine est peut-être une des filles les plus désirées de Wonderland, et une favorite du Roi de Cœurs encore non-marié, mais son intérêt se trouve ailleurs. Talentueuse cuisinière, tout ce qu'elle veut c'est ouvrir une boutique avec sa meilleure amie et fournir le Royaume de Cœurs avec des pâtisseries et des confections délectables. Mais d'après sa mère, un tel but est impensable pour une jeune femme qui pourrait être la prochaine Reine.

A un bal royal où Cath est attendue pour recevoir la proposion de mariage du Roi, elle rencontre Jest, le charmant et mystérieux joker de la court. Pour la première fois, elle sent une vrai attraction. Au risque d'offenser le Roi et d'exaspérer ses parents, elle et Jest entrent dans une intense, secrète séduction.

Cath est déterminée à définir sa propre destiné et tomber amoureuse selon ses termes. Mais dans un pays grandissant avec magie, folie, et monstres, le destin a d'autres plans.

 

 

Couverture du livre : A Good Girl A good girl - Amanda K. Morgan (Lumen)

Ses amis la pensent parfaite, et pourtant...

Ce qu'il faut savoir sur Riley Stone :

1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.)

2. Elle a un faible pour son prof de français, Alex Belrose. (Qu'elle soupçonne ne pas être indifférent à son charme.)

3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n'est pas négociable.)

4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.)

5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.)

6. Elle n'a rien d'une adolescente ordinaire. (Et ne s'en cache d'ailleurs absolument pas.)

7. Les petits jeux, ce n'est pas vraiment son truc. (Mais s'il faut s'y prêter, elle gagne toujours.)

L'un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent... Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l'emporter. Car elle ne perd jamais.

Entre Pretty Little Liars et Gone Girl, un roman percutant sur une fille parfaite (ou presque), prête à tout – absolument tout – pour s'assurer que ça ne change pas.

 

 


 

BD / mangas

 

Résultat de recherche d'images pour "asterix 37"Asterix. 37, Astérix et la Transitalique - Jean-Yves Ferri et Didier Conrad (Albert René)

N'en déplaise à Obélix, les Italiques, les habitants de l'Italie, ne sont pas tous des Romains, au contraire !

Les Italiques tiennent à préserver leur autonomie et voient d'un mauvais oeil les vélléités de domination de Jules César et ses Légions.

Dans Astérix et la Transitalique, nos héros favoris s'engagent dans une aventure palpitante à la découverte de cette suprenante Italie antique !

 

 

 

 

Couverture du livre : Reine d'Égypte, tome 3

Reine d'Egypte. 3 - Chie Inudoh (Ki-oon)

C'est le début d'une nouvelle ère dans l'Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l'héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d'épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde... Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n'a cessé d'humilier Séthi au combat à l'épée, et elle est imbattable au tir à l'arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d'accéder au rang suprême, juste parce qu'elle est née femme ?

 

Couverture du livre : Isabella Bird, femme exploratrice, tome 1

Isabelle Bird. 1 - Sassa Taiga (Ki-oon)

Isabella Bird, femme exploratrice se déroule au Japon, en l'an 1878. On y suit l'histoire d'Isabella Bird, une exploratrice originaire d'Écosse qui s'aventura notamment à Hokkaido pour étudier le fameux peuple des Aïnous.

 

 

 

 

Couverture du livre : Les brigades immunitaires, tome 3

Les brigades immunitaires. 3 - Akane Shimizu (Pika)

Figurez-vous que les lymphocytes T Killer et les T Helper allaient à l’école ensemble ! Découvrez leur adolescence dans le thymus, ainsi que quatre autres épisodes consacrés à la circulation sanguine, au rhume, à l’immunité acquise et à l’acné !

 

 

 

 

 

Couverture du livre : L'enfant et le Maudit, Tome 3 L'enfant et le maudit. 3 - Nagabe (Komikku)

Il était une fois une enfant et un non-humain maudit, venus de deux mondes différents. Alors que l’étrange être veille sur la petite fille, celle-ci vit à ses côtés sans se rendre compte de la dangerosité du monde qui l’entoure. Candide, la jeune humaine attend qu’on vienne la chercher, tandis que la créature n’ose pas lui révéler la triste vérité et briser toutes ses espérances… Traversée par une douceur empreinte de tristesse, cette relation calme et sensible se construit par petites touches et soulève nombre de questions : que font-ils ensemble ? Pourquoi la protège-t-il ? Qu’adviendra-t-il d’eux ? Pourquoi les hommes s’en prennent-ils au "Maudit" ?… et bien plus encore !

 

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:19 - Planète livres - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dysfonctionnelle

couv21322426

Dysfonctionnelle

Axl Cendres

Sarbacane, 2015

305 p.

15.50 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l'asile. Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et soeurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus... Cette tribu un peu foldingue demeure " Au Bout Du Monde " , le bar à tocards que tient le père dans Belleville. A l'adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à " l'autre " bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière.
Mais c'est aussi là que l'attend l'amour, le vrai, celui qui transforme... CELUI QUI SAUVE.

 

Mon avis

Un de mes gros coups de coeur de la sélection pour le Défi Babelio ! J'ai adoré toute la galerie de personnages loufoques mais terriblement attachants présentés dans cette famille que l'héroïne qualifie elle-même de "dysfonctionnelle". Fidèle a certes une famille pas comme les autres, entre un père gérant de bar qui enchaîne les allers-retours en prison, une mère qui a sombré dans la folie et une ribambelle de frères et soeurs qui mériteraient un roman chacun, mais une famille dont on aurait presque envie de faire partie. Si les personnages sont burlesques, je les ai trouvés très crédibles quand même ainsi que la relation tumultueuse de Fidèle avec Sarah, qui est issue d'un milieu social à l'opposé du sien.

Beaucoup d'émotions donc dans ce roman qui aborde beaucoup de thèmes forts comme la famille, la maltraitance dans les familles d'accueil, l'homosexualité, et dont les chapitres courts donnent un rythme particulier à un récit que l'on ne peut plus lâcher !

 

"« Le prend pas pour toi, m'a dit mon père, mais j'ai jamais voulu avoir d'enfants.»
J'allais répondre: «Pourquoi, je le prendrais pour moi ? Je suis juste ta fille »- mais l'ironie, il comprenait plus.
C'était le jour de son énième sortie de prison; là il avait pris deux mois ferme pour la même raison que les autres fois : il était au mauvais endroit, au mauvais moment."

 

"Au mois de février, pendant une récrée, Sarah m'a dit comme ça:
« Je pense qu’on ne tombe pas amoureux d’un garçon ou d’une fille, mais d’une personne. »
Je n'ai rien trouvé à répondre."

 

"Alors j'avoue on est ce qu'on appelle une famille "dysfonctionnelle"; ça veut dire une famille qui ne marche pas bien, enfin pas comme il faudrait...Mais qui tient debout quand même."

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 14:23 - Sentimental - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2017

Entre chiens et loups

couv74773786

 

Entre chiens et loups

Malorie Blackman, Ian Edginton, John Aggs

Milan, 2016

220 p.

18.90 €

 

Ma note : 14/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Perséphone est une Prima : fille d’un ministre influent, elle a la peau noire et ses semblables contrôlent l’ensemble du pays. Callum, son ami d’enfance, est blanc. Il appartient aux Nihils, une partie de la population opprimée et discriminée. Pourtant, entre les deux adolescents, l’amitié se mue doucement en quelque chose de plus profond. Et, alors que la société entière pousse noirs et blancs à se détruire, Séphy et Callum choisissent de s’aimer. Une décision qui les forcera à aller au bout d’eux-mêmes…

 

Mon avis

Adaptée du best-seller du même titre, cette BD ne m'a pas beaucoup convaincue... Elle ne possède pas toute la force du roman, dont je me souviens dans les grandes lignes pour l'avoir lu il y a longtemps mais que j'avais trouvé génial. L'auteur renverse la politique de l'apartheid en imaginant que ce sont les noirs qui se considèrent comme supérieurs dans une société où les blancs sont discriminés. J'ai trouvé que la BD ne retranscrivait pas bien la complexité et la puissance du lien qui unit Callum à Séphy alors que leur relation est au centre de l'histoire.

J'ai par contre trouvé le choix des graphismes percutant (même si certains personnages se ressemblent trop et qu'on s'y perd) car ils donnent une dimension adulte et grave au texte qui est donc d'abord un roman jeunesse.

 

Entre chiens et loups © BD Kids

© BD Kids

Posté par _Lottie_ à 18:35 - B.D. - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 septembre 2017

Une semaine au CDI #2

Lundi

- j'ai demandé à n'accueillir les élèves qu'à partir de l'après-midi car nous avions encore beaucoup de choses à faire pour être opérationelles

- mes collègues avec qui nous lançons le Club Japon et Cinéma sont passés pour parler des dernières modalités d'organisation

- nous avons fini l'agencement temporaire du CDI (il bougera encore avec la création d'un espace cours commun et l'achat de nouveau mobilier) et j'ai terminé de ranger ce qui le devait

- j'ai inscrit le Collège au Prix Mangawa

- j'ai installé une petite sélection de livres et magazines sur le thème du Collège et une cagette pour le desherbage à donner

- l'informaticien nous a installé les comptes élèves sur BCDI et CDIstats (les logiciels de gestion documentaire et de présence des élèves). J'ai pu entrer les prêts déjà faits depuis la semaine dernière aux récréations

- j'ai terminé de changer les pictos sur les romans de la catégorie "société"

- j'ai enregistré le courrier de l'été avec l'aide d'une élève de 5è

 

Mardi

- journée de grève, plusieurs professeurs étaient absents. J'ai accueilli quelques 6è pour la première fois et leur ai expliqué rapidement le règlement du CDI. Le reste de la journée a été épuisant car j'ai eu beaucoup d'élèves de la permanence non-stop et qu'ils étaient tout sauf sages...

- j'ai rempli les deux formulaires GIDEC et GECRI pour les éditeurs (liste mise à jour des enseignants et de leurs classes + liste des manuels en usage) et créé les fichiers d'emprunts des nouveaux collègues

- j'ai commencé à enregistrer et équiper les livres du défi Babelio

- j'ai fait convoquer chez la CPE et reçu une nouvelle élève avec qui j'ai eu une altercation le matin

 

Mercredi

- j'ai continué à couvrir les livres du Défi Babelio

- j'ai préparé une sélection de romans et BD sur la Première Guerre Mondiale et suis allée les présenter dans une classe de 3è. Comme l'an dernier, nous leur avons passé 2 courts-métrages pour préparer un travail d'écriture de lettres entre soldats et personnes restées à l'arrière du front. Cette classe pose déjà souci (avec une concentration d'élèves perturbateurs, il fallait s'y attendre), la séance ne s'est pas très bien passée. On verra ce que ça donnera quand ils écriront les lettres la semaine prochaine...

- j'ai assisté l'après-midi à une réunion pour le PAG (Projet Artistique Globalisé) auquel je vais participer, réunion à laquelle je n'avais pas été invitée et dont j'ai appris l'existence le midi-même, ce qui m'a bien énervée ! Le projet consiste en une rencontre / des ateliers sur plusieurs jours avec l'auteur Thomas Lavachery (Bjorn le morphir), la réalisation d'une exposition originale et un travail collaboratif entre nos élèves et des écoles / collèges belges.

 

Jeudi

 - j'ai créé et alimenté la Gazette du CDI de septembre (infos sur l'Education Nationale, nouveaux outils numériques, sites utiles, infos culturelles, actu du CDI...)

- j'ai enfin pu débloquer ma boîte pro (j'avais un problème de mot de passe) et j'ai découvert que j'étais "elligible pour un rdv de carrière" (= je vais être inspectée cette année)

- la CPE est venue me proposer de participer à un projet de médiation par les pairs qui sera mis en place dans l'établissement : être formée pour ensuite former les élèves à savoir résoudre des conflits. Une proposition qui tombe à point nommé car c'est un gros manque dans ma formation et je suis preneuse d'outils et conseils !

- j'ai continué de couvrir les BD du Défi Babelio et enregistré toute une commande de nouveau mangas et livres pour le Club Japon

- j'ai plannifié des séances pour la semaine prochaine pour refaire le travail autour de la Première Guerre Mondiale avec un autre collègue d'Histoire et donc les deux autres classes de 3è

 

Vendredi

- j'ai vu l'intendant pour réserver la venue d'une benne Veolia et pouvoir monter un projet autour du recyclage

- j'ai accepté de prendre une classe quasi entière de 5è avec un travail de français à faire car leur professeur est absent et qu'il n'y avait plus de place en permanence, travail que la plupart ont fait en 20 min...

- j'ai programmé les premières séances d'EMI 6è avec une collègue de français (je les prendrai sur des heures d'Accompagnement Personnalisé). J'ai aussi vu ma collègue de français avec qui je vais faire le Défi Babelio et avec qui nous nous réunirons la semaine prochaine pour plannifier ce que l'on va faire

- j'ai eu une heure pénible avec des 5è durant laquelle je n'ai pas pu faire grand chose à part de la discipline, surtout concernant l'utilisation des ordinateurs ! Les élèves s'inscrivent pour une activité qu'ils ne font finalement pas, font des recherches sur tout et n'importe quoi, impriment des images qui n'ont rien à avoir avec du travail... J'étais pourtant passée l'an dernier dans cette même classe pour rappeler avec le professeur principal les bases du règlement du CDI. Ne serait-ce que la manière dont ils entrent comme des fous dans le CDI est à reprendre...

- j'ai continué à enregistrer et couvrir les livres du défi Babelio et nouveaux mangas

 

Semaine de reprise épuisante donc ! Je ne sais pas chez vous mais ici les élèves sont aussi excités qu'une veille de vacances, je ne fais presque que de la discipline toutes les heures alors qu'on est censés être un collège tranquille. Ce n'est vraiment pas agréable et c'est le genre de journées qui font franchement se poser des questions sur l'envie de continuer...

 

 

table

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:40 - CDI - Commentaires [1] - Permalien [#]

TAG : les réseaux sociaux

 

DJrgl8mW0AEFOcC

 

 

1) Sur quels réseaux sociaux parlez-vous de livres?

Je suis un peu partout car j'ai découvert grâce aux réseaux sociaux toute une communauté de lecteurs aussi passionnés que moi et j'adore qu'on puisse communiquer par ce biais avec les maisons d'édition ! Je n'en ai pas la même utilisation selon le réseau : ma page Facebook et mon compte Twitter me permettent de relayer mes articles de blog alors que sur Instagram je partage les photos de mes lectures et de mon travail de prof-doc. J'ai également une utilisation plus professionnelle de Twitter qui me sert aussi pour ma veille pro. 

2) Quels blogs littéraires/bookstagrammeurs/booktubers recommandez-vous?

Comme je préfère lire des chroniques qu'écouter des vidéos, je ne suis pas vraiment de booktubeur(se). J'en regarde de temps en temps mais cela reste rare. Côté blogs littéraires, je suis principalement ceux de Blog o noisettes, I believe in pixie dust, Galleane, Le coin lecture d'Emilie et Tout ce qu'elle lut cette année-là. Je consulte aussi régulièrement des sites dédiés aux livres jeunesses qui sont des vraies mines d'or : Lirado, Takalirsa, Histoire d'en lire.

3) Sur quels sites/plateformes partagez-vous vos avis sur les livres (blog, Goodreads, Booknode, Babelio, Livraddict...)?

Là aussi je suis un peu partout :D Babelio, Livraddict, Booknode, My Library

4) Quels livres voyez-vous le plus souvent sur les réseaux sociaux en ce moment?

Heartless 

5) Citez un livre que vous avez lu grâce aux réseaux sociaux.

6) Citez un livre que vous aimeriez davantage voir sur les réseaux sociaux.

 J'ai découvert cette BD de Pénélope Bagieu par hasard en bibliothèque et ne l'avait jamais croisée sur les réseaux sociaux ! Elle est pourtant super ! (présentation en lien sur la couverture)

7) Quel est le dernier livre dont vous avez parlé sur les réseaux sociaux?

91HEAES0oyL

Ma dernière chronique en ligne, un gros coup de coeur !

8) Qui, sur les réseaux sociaux, influence le plus vos choix de lectures?

Personne ne m'influence vraiment, je pioche des idées de lectures selon les coups de coeurs de toutes les blogueuses citées en 2/

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:04 - Planète livres - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? 183

 

113526176

Ce rendez-vous a été initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. C'est désormais Galleane qui récapitule les liens sur son blog.

blanc

 

 

 

L'adaptation en BD du best-seller Entre chiens et loups et le thriller sur les réseaux sociaux Need :

 

Couverture Entre chiens et loups (BD)

 

Perséphone Hadley est une Prima, ils ont la peau noire et contrôlent l'ensemble du pays. Elle est la fille d'un ministre influant. Callum McGrégor, son ami d'enfance, est blanc. Il appartient aux Nihils, une partie de la population opprimée et discriminée. Leur amour naissant va être bouleversé par cette société divisée où noirs et blancs ne sont pas censés s'aimer…

 

 

 

 

Couverture Need

 

Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social promettant de répondre à tous leurs besoins sous couvert d'un total anonymat... quels que soient ces besoins et leurs conséquences, et à condition d'inviter six amis à le rejoindre. Kaylee demande un rein pour sauver la vie de son frère, mais le site réclame de dangereuses contreparties...

 

 

 

 

blanc

109970576

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "les aventures du roi arthur"  Résultat de recherche d'images pour "usborne robin des bois"

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

 

 

Posté par _Lottie_ à 18:04 - C'est lundi, que lisez-vous ? - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 septembre 2017

Une semaine au CDI #1

 

Jeudi 31

- je suis venue m'avancer pour équiper les nouveaux manuels reçus (et j'ai bien fait car il y en avait beaucoup !)

 

Vendredi

- journée de pré-rentrée : après les traditionnels accueil café et réunion plénière, j'ai continué et fini d'enregistrer les nouveaux manuels avec l'aide de ma "nouvelle" collègue du lycée. Je change tous les ans de collègue depuis que je suis là, avec parfois deux personnes différentes sur une même année, soit un total de 11 collègues en tout, mais pour la première fois cette année, j'ai déjà travaillé avec ma collègue du lycée et c'est en plus une de mes meilleures amies :)

 

Lundi

- la matinée était consacrée à des réunions libres pour organiser les heures d'AP, TPE... J'en ai profité pour parler projets (EPI, PAG...) avec les collègues et finir de préparer les documents pour la distribution des manuels, faire un peu de rangement, trier le courrier...

- l'accueil des nouveaux 6è s'est fait en musique, comme demandé pour cette rentrée 2017. Chez nous ce sont les élèves du Club Chorale qui ont chanté pour les 6è et leurs parents.

- distribution des manuels aux 4 classes de 6è

 

Mardi

- distribution des manuels aux 5è-4è. 7 classes à enchaîner en 2h30, on y est arrivées !

- l'après-midi était bannalisé pour une formation facultative. J'ai poursuivi divers rangements / tris au CDI et travaillé à l'organisation de deux nouveaux projets (un projet humanitaire et de sensibilisation au tri sélectif + une grosse exposition sur la Première Guerre Mondiale à faire venir au collège)

 

Mercredi

 - distribution des derniers manuels pour les classes de 3è. Cela fait du bien de n'avoir plus que des livres touts neufs ou d'un an seulement car il était temps d'en changer certains ! Reste à espérer qu'ils en prendront soin...

- entre deux classes j'ai fait un peu de veille pédagogique, parcouru des nouveaux documents en ligne qui me seront utiles pour des séances et j'ai rangé tous les manuels non distribués sur la mezzanine / redescendu tous ceux qu'on recyclera

 

Jeudi

 - j'ai passé en revue la centaine de mails du CDI et continué d'organiser différents événements / projets à venir rapidement

- nous avons fait galéré à faire nos emplois du temps car, comme nous sommes deux, on nous demande une amplitude d'ouverture maximale du CDI et il faut tenir compte des crénaux des divers projets auxquels chacune d'entre nous va participer ainsi que de nos impératifs personnels. Adieu mon mercredi :(

- j'ai fini d'imprimer et installer ma signalétique pour le nouveau classement des fictions et refait rapidement le picto pour la catégorie "Société" que je trouvais trop glauque

Vendredi

J'ai récupéré ma journée du 31

 

Posté par _Lottie_ à 11:28 - CDI Collège - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Bilan lectures #Août

 

poster-1568247_960_720

 

N'ayant pas pu honorer mon rdv hebdomadaire du lundi, voici un bilan de mes lectures sur le mois d'Août. La plupart sont déjà chroniquées (les autres viendront), vous pouvez cliquer sur les couvertures pour lire mon avis :

 

 

BD / Mangas

 

   Couverture Une sacrée mamie, tome 02  Couverture Une sacrée mamie, tome 03  9791032401330web

 

 

 

Romans Défi Babelio

 

       

  couv67591488

 

 

 

 

Romans littérature

   

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:42 - Planète livres - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 septembre 2017

Nous les menteurs

91HEAES0oyL

Nous les menteurs

E. Lockhart

Gallimard jeunesse, 2015

288 p.

14.50 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs.

Un accident. Un secret. La vérité.

Un drame familial époustouflant où culmine le suspense. Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retourner à la première page pour recommencer...

 

blanc

Mon avis

Je ne m'attendais pas du tout à être aussi emballée par cette lecture ! Ne vous fiez pas à la couverture qui laisserait penser à des amourettes estivales légères, ce livre est un vrai thriller... au dénouement renversant !

Chaque été, les enfants de la riche famille Sinclair se retrouvent sur l'île privée de leurs grands-parents, Beachwood. Très proches les uns des autres, c'est un moment qu'ils attendent tous avec impatience. Des vacances de rêve, coupés du reste du monde, où naîtra un premier amour et se renforcent toujours un peu plus les liens qui unissent cette bande de cousins, "les menteurs". Tout bascule l'été des 15 ans de Cadence, la narratrice et personnage principal : retrouvée en état de choc un soir sur la plage, elle est depuis amnésique et cherche à connaître la vérité sur ce qui s'est passé. Mais tout le monde s'accorde à la lui cacher pour la préserver. Que lui est-il arrivé ?

J'ai très vite accroché à l'ambiance de huis-clos familial, qui plus est sur une île et dans un milieu bourgeois très bien décrit, que va prendre l'histoire pour glisser vers le thriller autour de ce secret à découvrir. Je ne m'attendais pas du tout à cette fin stupéfiante qui nous invite à relire le roman une seconde fois à l'éclairage de cette révélation.

Contrairement à d'autres, je n'ai pas été dérangée par le style de l'auteur, auquel on s'habitue très vite et ce roman sera non seulement une très bonne surprise mais aussi un gros coup de coeur pour le défi Babelio !

 

 

"Ma mère et ses soeurs dépendaient de grand-père et de sa fortune. Elles avaient eu la meilleure éducation, toutes les opportunités et les contacts dont on pouvait rêver, mais elles étaient incapables de subvenir elles-mêmes à leurs besoins. Aucune d'entre elles n'avait fait quoi que ce soit d'utile dans ce monde. Rien de nécessaire. De courageux. Elles étaient restées comme des petites filles s'efforçant de faire plaisir à leur papa."

 

 

"Pas de vagues, m'a-t-elle recommandé. Ne rappelle pas aux gens ce qu'ils ont perdu.
- Tu comprends, Cady ? Le silence est un vernis protecteur contre la douleur."

 

 

"- Tu ne comprends pas que je préfère souffrir à cause de Gat que d'être séparée de lui ? dis-je en me rasseyant sur le sable. Je préfère un million de fois vivre et prendre des risques, quitte à le payer très cher, plutôt que de rester enfermée dans une boîte."

 

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:39 - Drames - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 septembre 2017

Eleanor & Park

couv2908668

 

Eleanor & Park

Rainbow Rowell

Pocket jeunesse, 2014

384 p.

16.90 €

 

 

Ma note : 15/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

blanc

Mon avis

Harcelée par les élèves de son nouveau lycée, Eleanor trouve en Park une âme soeur qui partage ses goûts en matière de pop culture. Jour après jour, timidement, les deux adolescents se rapprochent en échangeant des comics puis des chansons jusqu'à se rendre compte qu'ils ne peuvent tout simplement plus se passer l'un de l'autre. Mais derrière cette idylle naissante se cache une réalité bien moins rose : si Park vient d'une famille aisée et aimante, Eleanor, elle, ne supporte plus son quotidien auprès de son beau-père violent.

Racontée en alternant les points de vue des deux héros, cette histoire d'amour est belle et touchante, difficile aussi avec deux thèmes forts, celui du harcèlement et de la violence au sein d'une famille, et nous replonge avec nostalgie dans les années 80 avec ses nombreuses références. Malgré de nombreux coups de coeur de la part d'autres lecteurs, je n'ai cependant pas été plus conquise que cela par ce roman car j'en attendais bien plus côté histoire d'amour et je n'ai pas du tout aimé le personnage d'Eleanor ni la fin qui a été choisie par l'auteur. J'ai aussi été dérangée par la double narration à la 3è personne qui met trop de distance avec les personnages. Une petite déception donc pour ce roman qui a tant fait parlé de lui...

blanc

"- Je crois que je n'arrive pas à respirer quand on n'est pas tous les deux. En d'autres termes, quand je te vois le lundi matin, ça fait environ soixante heures que je retiens mon souffle. Ça explique peut-être que je sois grognon et que je m'énerve contre toi. Tout ce que je fais quand on est loin, c'est penser à toi, et tout ce que je fais quand on est ensemble, c'est paniquer. Parce que chaque seconde semble si importante. Et parce que je suis vraiment incontrôlable, je ne peux pas m'en empêcher. Je ne m'appartiens même plus, je suis à toi, et qu'est-ce qui se passera si un jour tu décides que tu ne veux plus de moi ? Comment est-ce que tu pourrais me vouloir autant que je te veux ?
Il était silencieux. Il aurait voulu que tout ce qu'elle venait de lui dire soit la dernière chose qu'il entende. il voulait s'endormir avec ce "Je te veux" à son oreille."

 

blanc

"Parfois elle avait le sentiment qu'elle ne pourrait jamais rien offrir à Park qui arrive à la cheville de ce qu'il lui avait donné. C'était comme s'il lui balançait des trésors sur les genoux chaque matin sans même le savoir, sans aucune idée de la valeur qu'ils avaient.
Elle ne pourrait pas le rembourser. Elle n'arrivait même pas à le remercier correctement. Comment peut-on correctement remercier quelqu'un pour les Cure ? Ou les X-Men ? Parfait, elle avait le sentiment qu'elle aurait toujours une dette envers lui.
Et là, elle s'est souvenue que Park ne connaissait pas les Beatles."

 

 blanc

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 19:04 - Sentimental - Commentaires [3] - Permalien [#]

Défi PKJ Septembre

 

défi-PKJ-septembre

 

 

Les 30 choses à réaliser au mois de septembre

1) Lire un thriller.

2) Une partie de l'histoire se passe en Allemagne.

3) Lire un PKJ.

4) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.

5) Partager son avis sur un PKJ avec PKJ.

6) Lire un tome 2.

7) L'intrigue se passe en partie en septembre.

8) Rencontrer le mot "monstre" dans sa lecture.

9) Un retournement de situation est complètement inattendu.

10) Le prénom ou le nom d'un des personnages commence par la lettre Z.

11) Le roman aborde une histoire de disparition.

12) Votre lecture a été traduite, mais pas de l'Anglais ou de l'Américain.

13) Les personnages vivent leur dernière année de lycée.

14) Le prénom et/ou le nom de l'auteur comprennent les lettres W et Y.

15) Il y a du orange sur la couverture.

16) Vous postez une photo de votre lecture en cours sur les réseaux sociaux.

17) Un personnage se sacrifie.

18) Vous lisez un roman avec un message féministe.

19) Un des personnages fait du théâtre ou va au théâtre.

20) Votre livre vous fait réfléchir.

21) L'auteur a écrit d'autres livres dans un genre différent de votre lecture.

22) Trouver toutes les lettres du mot RENTREE dans le titre de votre lecture.

23) Un autre roman est mentionné en première ou quatrième de couverture.

24) Il y a un coup de foudre (au sens propre ou figuré).

25) Le nom d'un endroit (ville, pays,...) est mentionné dans le titre du livre.

26) Le héros/l'héroïne est en danger de mort.

27) Acheter plus de livres que le mois précédent.

28) Consulter l'avis de quelqu'un (libraire, blogueur, ami...) sur un livre.

29) Une scène se passe dans une voiture.

30) Vous avez adoré votre lecture.

 

 

 

Qui participe ?

 

 

Posté par _Lottie_ à 17:40 - Planète livres - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2017

Irena. 1


 

Irena. 1, Le ghetto

Morvan, Evrard, Tréfouël, Walter

Glénat, 2017

72 p.

14.95 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

Résumé éditeur

L'histoire vraie d'une héroïne oubliée.

1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

 

 

Mon avis

Reconnue Juste parmi les Nations, Irena Sendlerowa fait partie de ces personnes exceptionnelles qui ont risqué leur vie pour sauver des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale. Cette BD en 3 tomes lui rend un bel hommage en nous invitant à connaître le rôle qu'elle joua dans le ghetto de Varsovie et comment elle parvint à sauver 2500 enfants ! 

A la force des illustrations, qui sont pourtant réalisées dans un style simple et enfantin, et par leurs choix narratifs (certaines cases sans texte sont poignantes au possible), les auteurs ont parfaitement su retranscrire l'horreur des conditions de vie dans ce ghetto ainsi que le contraste saisissant avec une vie qui suit son cours de l'autre côté du mur. Une situation hypocrite et un traitement inhumain des Juifs qu'Irena et son collègue ne supportent plus. Quand une jeune femme demande à Irena de sauver son fils, celle-ci se retrouve face à un cas de conscience : pourquoi lui et pas les autres ?

 

Une BD incontournable !


 

 

 

 

 

 

 

http://www.glenatbd.com/bd/irena-tome-1-9782344013632.htm

 

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:05 - B.D. - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 août 2017

Lucie et sa licorne. 2

9791032401330web

 

Lucie et sa licorne. 2, Comme sur des roulettes

Dana Simpson

404 éditions, 2017

218 p.

11.95 €

 

 

Ma note : 15/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Lucie et sa licorne Rosemarie de Céleste Museau reviennent dans un univers toujours aussi tendre et drôle. En plus de devoir gérer l’école et les vacances d’hiver, le duo combat leur propre méchant : sa camarade de classe Dakota. Lucie rentre en compétition avec elle pour obtenir le rôle de « Lisa Ladybug » dans leur prochaine pièce de théâtre. Peut-être qu’avoir une meilleure amie pour licorne va l’aider dans sa tâche !

Mon avis

Cette BD se lit comme une succession de scénettes plutôt qu'une histoire complète même si certaines planches forment une suite. Lucie est une petite fille un brin sarcastique qui rappellera des héroïnes comme Mortelle Adèle. Les gags sont formés par le duo qu'elle forme avec sa licorne, Rosemarie, narcissique et précieuse à souhait. De qualité assez inégale et souvent répétitifs, j'aurais préféré une histoire complète et me suis vite lassée de cette lecture malgré le graphisme de la licorne qui m'a beaucoup plu. Certains gags seront d'ailleurs difficiles d'accès aux jeunes lecteurs à qui cette BD semble s'adresser en premier mais feront rire les plus grands. Elle peut donc se lire à tous les âges si on est fans de licornes. Dans mon collège, j'ai justement beaucoup de filles qui les adorent donc je pense que cette série devrait leur plaire.

 

20170822_143336

20170822_143413

 

20170822_143435

 

 

Merci à

Résultat de recherche d'images pour "404 éditions"

 

 

Posté par _Lottie_ à 14:56 - B.D. - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le fils de l'Ursari

couv60371602

 

Le fils de l'Ursari

Xavier-Laurent Petit

L'école des loisirs, 2016

270 p.

15.80 €

 

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Quand on est le fils d'un montreur d'ours, d'un Ursari comme on dit chez les Roms, on sait qu'on ne reste jamais bien longtemps au même endroit. Harcelés par la police, chassés par des habitants, Ciprian et sa famille ont fini par relâcher leur ours et sont partis se réfugier à Paris où, paraît-il, il y a du travail et plein d'argent à gagner. A peine arrivés dans le bidonville, chacun se découvre un nouveau métier.
Daddu, le montreur d'ours, devient ferrailleur, M'man et Vera sont mendiantes professionnelles, Dimetriu, le grand frère, est "emprunteur" de portefeuilles et Ciprian son apprenti. Un soir, Ciprian ne ramène rien de sa "journée de travail". C'est qu'il a découvert le paradis, le jardin du Lusquenbour où il observe en cachette des joueurs de tchèquématte. Le garçon ne connaît rien aux échecs mais s'aperçoit vite qu'il est capable de rejouer chaque partie dans sa tête.
C'est le début d'une nouvelle vie pour le fils de l'Ursari…

 

Mon avis

Comme Sophie lit nous a parlé de ce livre avec émotion, je l'avais mis dans ma pile de lectures prioritaires pour le défi Babelio malgré un sujet qui m'attirait moyennement. Lire une histoire sur une famille Rom immigrée en France m'intéressait beaucoup mais je redoutais toute la partie liée à la passion du héros pour les échecs... qui ne m'a finalement pas du tout dérangée ! Je me suis réellement attachée à toute cette famille, dont on apprend à comprendre les coutumes et le mode de vie, qu'il soit folklorique et nomade en Roumanie, ou en tant que migrants vivants de la mendicité dans les rues de Paris et dans un danger permanent. Ce sera grâce aux échecs, aux deux adultes qu'il observe jouer en cachette et à sa formidable mémoire que le petit Ciprian aura une chance de s'en sortir et de prendre un nouveau chemin.

 

Un très beau roman, aussi drôle que touchant, qui nous fait réfléchir sur notre regard porté aux migrants.

 

 

"- Je sais ! s'est écrié Daddu. Il nous demande si on a de quoi payer.
Et il a sorti de sa poche le billet de cinquante leiki. La Montagne a éclaté de rire. Il a encore dit des choses qu'on ne comprenait pas, en répétant sans arrêt le mot "zorro".
- Ben oui, a fait Dimetriu comme si c'était évident, la France, c'est l'Europe. On ne paie pas avec des leiki, mais avec des zorros. Si t'en as pas, t'as rien."

 

"Les gens qui ont des maisons se méfient de ceux qui n'en ont pas. C'est pour ça qu'ils cassent celles qui sont vides et dans lesquelles on pourrait s'installer. Pour être sûrs qu'on ne leur ressemble jamais."

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:02 - Récits de vie - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2017

Le soleil est pour toi

couv74992555

 

Le soleil est pour toi

Jandy Nelson

Gallimard jeunesse, 2015

496 p.

8.65 €

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Jumeaux à la complicité fusionnelle, Noah et Jude ont tout pour être heureux sous le ciel bleu de Californie. Noah, le solitaire, dessine à longueur de temps et Jude, l'effrontée, est passionnée par la sculpture. Mais aujourd'hui ils ont 16 ans et ne se parlent plus. Un drame les a anéantis et chacun doit retrouver la moitié de vérité qui lui manque.

 

Mon avis

Quand j'ai annoncé sur Instagram que je commençais ce livre, j'ai reçu de nombreux messages me témoignant d'un coup de coeur et même d'un des meilleurs livres jeunesse lus. Donc j'ai poursuivi ma lecture... car je n'accrochais pas du tout ! Non mais quels personnages énervants ! Aussi bien Noah que Jude ! Si l'auteur les avait vieillis de 10 ans chacun, alors oui, j'aurais sûrement plus adhéré car leur personnalité torturée et surtout leurs réflexions philosico-artistique sur la vie, et ce, toutes les 10 lignes, m'auraient paru plus crédibles chez des jeunes adultes.

Malgré ce gros obstacle pour apprécier ce livre, j'ai fini par me laisser porter par l'histoire car elle possède effectivement de nombreuses qualités. Sa construction narrative est recherchée, l'histoire alternant entre celle de Noah, à 13 ans, et celle de Jude à 16 ans, et c'est donc au lecteur de faire les liens, recouper ce que l'on sait déjà et ce que l'on découvre et comprendre ce qui est arrivés aux jumeaux durant ce laps de temps. Ensuite, plusieurs thèmes forts sont présents et c'est d'ailleurs eux qui m'ont donné envie de poursuivre ma lecture. Les deux héros sont des artistes, avec chacun son don et sa vision de l'art, Noah en tant que dessinateur, Jude comme sculptrice. On les verra évoluer dans leur parcours artistique comme personnel, en suivant leurs créations comme leurs premiers amours. Jusqu'à ce qu'un drame donne à leur vie un tournant inattendu...

Le soleil est pour toi est donc un roman dense tant dans son histoire et ses personnages torturés que dans son écriture, et je le trouve donc difficile d'accès pour un public de collégien. Contrairement à ce qu'indique l'éditeur, je le destinerai plutôt à des 3è et des lycéens.

 

 

"Rencontrer son âme sœur, c'est comme entrer dans une maison où on serait déjà allé : on reconnaît les meubles, les images accrochées aux murs, les livres sur les étagères, les contenus des tiroirs. On pourrait y retrouver son chemin dans le noir, s'il le fallait."

 

"Je ne sais pas comment c'est possible, mais c'est vrai :
un tableau est à la fois exactement le même et entièrement différent chaque fois qu'on le regarde. Entre ma sœur et moi, maintenant, c'est pareil."

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 17:47 - Récits de vie - Commentaires [0] - Permalien [#]