Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

16 novembre 2019

Les proies

9782743640705

Les proies

Thomas Cullinan

Payot-Rivages, 2017

592 p.

9 €

 

Ma note : 14/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

En pleine guerre de Sécession, un caporal nordiste échappe à un brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l’intrusion soudaine d’un mâle vient perturber la vie des huit femmes qu’abrite encore l’institution, huit recluses pétries de valeurs puritaines et de pulsions refoulées. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s’employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu’à une nuit où tout bascule.

 

Mon avis

J'étais vraiment très emballée par le résumé et les annonces de l'éditeur en 4è de couverture ("Huis clos psychologique au suspense diabolique", « Un conte gothique démentiel… On est fasciné par l’horreur que renferme ce pensionnat de jeunes filles. » Stephen King) et ne ressors que plus déçue de cette fastidieuse lecture...

Ecrit sous forme de roman choral regroupant les témoignages de toutes les pensionnaires, à la manière d'une enquête policière, nous découvrons qu'il s'est produit un drame suite à l'arrivée du jeune caporal John McBurney dans leur vie. Chacune à leur tour, elles livrent donc ce qu'il s'est passé depuis leur première rencontre, lorsque la petite Amélia le trouve blessé dans la forêt et le ramène au pensionnat où il sera soigné, comment celui-ci les a toutes bernées et séduites une fois rétabli, et les raisons du drame.

Ce huis-clos aurait pu être génial mais, bien qu'il soit très bien écrit dans sa forme, ce qui m'a incitée à poursuivre sa lecture jusqu'au bout, le fond a plusieurs défauts gênants. On commence par se perdre très vite dans la galerie des 8 personnages féminins, en particulier parmi celles qui ont un rôle plus secondaire que les autres et dont la personnalité ressort moins du lot. Exceptée Edwina, elles sont dans l'ensemble sans grand intérêt, voire cruches, adultes comme jeunes filles. La succession des témoignages devient ensuite ennuyeux puisque introspectifs et répétitifs. Il peut se passer des pages et des pages sans que l'histoire n'avance puisqu'elles répètent toutes plus ou moins la même chose, parlant de la guerre, de leur passé, de ce qu'elles pensent du Yankee et des autres filles ou de ce qu'il se passe dans le pensionnat, et dans un roman de 600 pages, c'est long, très long... Enfin, le côté "thriller" et "horreur" annoncé, je ne l'ai tout simplement pas trouvé ! Ni la tension, qu'elle soit psychologique ou sexuelle, qui devait émaner de ce huis-clos. Il y avait pourtant matière ! Si la fascination exercée par le caporal sur (presque) toutes les pensionnaires est détaillée, les scènes de séduction sont réduites à quelques lignes, et le jeu de manipulation aurait pu être bien mieux exploité, tout comme les jalousies et la concurrence entre les filles pour avoir les faveurs du jeune homme. Enfin, mis à part un passage important puisqu'il s'agit d'un tournant dans l'histoire, tout le reste du roman ne réserve aucune vraie surprise, y compris pour la fin choisie.

En un mot, les 3/4 du texte n'apportent rien et le roman aurait été bien meilleur si plus condensé ou avec un suspens et des personnages mieux travaillés. Je mets quand même un 14/20 pour l'écriture et le potentiel qu'il y avait. J'aurais mis beaucoup moins si je l'avais abandonné, et ce n'est pas l'envie qui manquait.

 

 

Les proies est d'abord paru en 1966 et a été adapté deux fois en films, avec une version en 1971 portée par Clint Eastwood dans le rôle du caporal, et une plus récente, de Sofia Coppola en 2017, avec un casting impressionnant de stars. J'ai très envie de découvrir cette version qui, aux vues de la bande-annonce prend quelques libertés avec les personnages, mais a l'air de mieux retranscrire ce que j'attendais du roman. Par contre, je vous déconseille de la regarder car elle en montre la fin...

 

 

"Vous venez d'inviter le chaos dans cette maison, malheureuses !"

 

 

"Je dois avouer que j'étais tombée quelque peu sous l'emprise de mon interlocuteur, de son aura ou de son audace, peut-être."

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 09:29 - Historique - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 novembre 2019

Stig & Tilde. 1, L'île du disparu

stig-tilde-l-ile-du-disparu-1-600x

 

Stig & Tilde. 1, L'île du disparu

Max de Radiguès

Sarbacane, 2018

60 p.

13.50 €

 

Ma note : 19/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Le moment est venu : comme leurs parents et grands-parents avant eux, Stig et Tilde doivent partir sur une île déserte pour y survivre par eux-mêmes pendant un mois.

Sauf que ça s’annonce mal : leur bateau s’échoue sur la mauvaise île, et Tilde découvre d’étranges têtes de bois sculpté dans la forêt. Il semblerait que cette île soit habitée…

 

Mon avis

Encore une BD conseillée et que je ne regrette pas d'avoir lue !

Comme le veut la tradition, Stig et Tilde partent seuls pour un rite initiatique, appelé Kulku, durant lequel ils devront survivre pendant 1 mois sur une île déserte. On s'attend donc à lire une histoire de survie à la Robinson Crusoë, avec des influences nordiques et ce duo frère et soeur qui va devoir apprendre à se débrouiller seuls mais aussi à se supporter. Seulement voilà, l'auteur nous réserve aussi des surprises que je passerai sous silence pour ne pas vous dévoiler les différents rebondissements de ce tome 1...

Cette BD est donc assez surprenante car ses dessins tout mignons me laissaient penser que l'histoire serait celle à laquelle on s'attendrait, sans grandes surprises, et qu'elle s'adresserait uniquement à des enfants, or elle s'avère plutôt angoissante et s'adresse bien à des ados. C'est ce décalage qui m'a plu et je suis curieuse de lire la suite des aventures de Stig et Tilde !

 

Stig & Tilde : L’île du disparu (1)

Stig & Tilde : L’île du disparu (1)

© Sarbacane 2018

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:32 - B.D. - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2019

Que fait la prof-doc ? #76

 

 

doc76

 

Lundi

- reprise sur les chapeaux de roue avec beaucoup d'élèves en étude dès la 1ère heure, dont une classe de 6è qui m'a sollicitée non-stop. Le matin, j'ai juste eu le temps de faire le planning de la semaine, les nombreux retours de la récréations et j'ai demandé à des élèves d'enlever toutes les décos d'Halloween

- j'ai co-animé le Club Jeux : nous avons joué à Boggle

- mon collègue de SVT est passé pour terminer de corriger les affiches des 3è sur la contraception

- j'ai préparé l'affiche et la sélection de livres pour la Journée Non au Harcèlement (7 novembre)

- j'ai terminé d'enregistrer la sélection Prix Littérature Jeunesse Antique

- j'ai dépouillé le vote pour le Concours dessins Halloween et fait l'affiche pour annoncer les résultats

 

Mardi

- j'ai distribué les manuels à une nouvelle élève

- j'ai commencé à couvrir la sélection Prix Littérature Jeunesse Antique

- j'ai décroché les dessins d'Halloween et installé la sélection de livre sur le harcèlement

- une classe de 3è et leur professeur de musique sont venus enregistrer une chanson (EPI sur le son)

- mon collègue a animé seul le Club Cinéma : présentation de S. Spielberg et début du film Duel

- l'après-midi, j'ai été autorisée à m'absenter pour aller à un enterrement

 

Mercredi

- je me suis inscrite à l'opération Mass Critique spéciale littérature jeunesse de Babelio (je ne reçois plus rien depuis des années mais je tente ma chance quand même)

- j'ai cherché quelques affiches de lutte contre le harcèlement pour les ajouter à la sélection de livres

- j'ai fait l'affiche pour la quinzaine de commémoration de l'Armistice, prochaine expo au CDI

- j'ai ouvert les inscriptions pour le Prix Mangawa à tous les élèves (ceux du Club Japon avaient la priorité avant les vacances) et eu 2 premières inscriptions, sans avoir encore mis les affiches dans le collège :)

- j'ai fait de la veille et alimenté la Gazette (qui était celle d'Octobre mais que je n'ai pas eu le temps de finir, ni d'envoyer avant les vacances)

- j'ai pris le temps d'enregistrer quelques livres à mettre en nouveautés devant mon bureau et mis à jour le portail E-sidoc

 

Jeudi

- j'ai terminé de couvrir les nouveautés

- mon collègue d'Histoire-Géo est passé pour qu'on mette en place plusieurs projets (Prix Non au Harcèlement avec les 4è, affiches sur la protection de la planète en 5è)

- j'ai installé les affiches pour la Journée de lutte contre le harcèlement

- j'ai rangé toutes les décos d'Halloween, qui étaient entassées sur une table, et les retours de la récréation

- j'ai cherché des livres sur la mythologie pour complèter la sélection du Prix Littérature Jeunesse Antique et que les élèves puissent avoir 1 livre chacun

- j'ai mis à jour ma sélection de lectures sur le harcèlement sur le blog

- j'ai enregistré le courrier et mis à jour E-sidoc

- j'ai fait de la veille et complété la Gazette de Novembre et l'ai envoyée aux collègues

 

 

harcèlement

 

 

Vendredi

- j'ai fait l'inscription sur le portail ONISEP pour pouvoir télécharger les notices et j'ai ainsi pu enregistrer les derniers documents reçus

- j'ai ENFIN eu le temps de m'occuper des factures de livres non rendus !!

- au Club Japon, nous avons repris les bases de l'écriture des hiraganas avec les sons "A, I, U, E, O" (certains élèves étaient déjà là l'an dernier mais d'autres non)

- j'ai préparé des cartes pour le Prix Mangawa. Ma collègue a rapporté des petits tampons du Japon et nous tamponnerons la carte pour chaque manga lu, le but étant de tous les collectionner. Une tentative pour motiver la lecture des sélections complètes car chaque année, les participants ne jouent pas le jeu et, malgré un suivi de ma part, n'ont pas tout lu au moment du vote...

- j'ai corrigé (avec beaucoup de retard) les exercices d'EMI 6è de la dernière classe vue

- j'ai fait et imprimé le planning de la semaine prochaine et fait la sauvegarde de BCDI

 

mangawa

 

J'ai accueilli sur cette semaine presque autant d'élèves que sur le mois de septembre complet !

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 09:32 - CDI Collège - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2019

Guerre 14-18

 

115978635

 

Cliquez sur les couvertures pour avoir un avis plus détaillé quand la chronique est disponible

 

 

14-14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

soldat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

verdun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

armisticer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

115980108

 

 

tram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nelly

 

 

 

 

 

 

 

 

 

anges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marraine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

horizon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

115980110

 

poilu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ambulance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

poilus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

115980112

 

 

zappe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la trève

 

 

 

 

 

 

 

 

ennemi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Et pour les plus grands

 

 

 

gueule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mauvais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

facteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aurevoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Envie de plus d'idées ? Retrouvez d'autres titres sur deux sites que je vous conseille :

Takalirsa - Spéciale Armistice

Histoire d'en Lire - Première Guerre Mondiale

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:00 - Sélections - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 novembre 2019

Blankets

9782203111202

 coeurs-amour-icone-9074-128

Blankets

Craig Thompson

Casterman, 2016

592 p.

27 €

 

Ma note : 19/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Craig est né dans une famille modeste. Il vit avec ses parents et son petit frère dans une petite ferme au fin fond du Wisconsin, et reçoit une éducation stricte et très religieuse, car sa famille est baptiste et très pratiquante. C'est un enfant sensible, qui n'est pas armé pour les brimades subies à l'école, l'autorité rugueuse de son père et la culpabilité entretenue par l'omniprésence de la religion au foyer. Il se réfugie dans le dessin, activité dérisoire pour ses éducateurs qui préfèreraient le voir penser à un avenir religieux. Mais lors d'une classe de neige paroissiale, la rencontre de son premier amour Raina, jeune fille à l'histoire tout aussi chargée, va marquer sa vie.

 

Mon avis

Parue pour la première fois en 2004, Blankets est une BD que je ne connaissais pas du tout et qui m'a été fortement conseillée par ma bibliothécaire. Comment résister à l'envie de découvrir un livre quand on vous dit qu'il est votre préféré ?

Je n'ai pas été déçue, c'est une belle découverte ! L'auteur raconte sa rencontre avec celle qui deviendra son premier grand amour, Raina. C'est un coup de foudre immédiat pour lui lorsqu'il la voit pour la première fois alors que les sentiments prendront plus de temps à s'installer pour elle. On va alors assister à la naissance de ce couple d'ados, tous deux cabossés par la vie de manière différente, et qui vont connaître un amour passionné comme on peut en vivre à cet âge.

Cette BD autobiographique ne se résume cependant pas qu'à cette jolie romance puisqu'il faut la resituer dans son contexte : Craig et Raina vivent dans des familles américaines très croyantes et la religion, qui prend donc beaucoup de place, sera un vrai poids pour le jeune homme dans la construction de sa vie sentimentale et dans ses choix d'avenir, lui qui se rêve dessinateur.

La relation qu'il entretient avec son petit frère tient aussi une place importante dans son récit et permet de mieux comprendre cette éducation stricte reçue et dont il va réussir à s'échapper grâce à Raina et au dessin.

J'ai beaucoup aimé cette BD car j'ai trouvé le personnage de Craig très touchant dans ce qu'il nous livre de lui et ses dessins, tout en noir et blanc, sont très expressifs. Je lirai avec plaisir ses autres BD.

 

Image associée

 

© Casterman - 2004

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 09:46 - B.D. - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2019

Soif

couv32598863

 

Soif

Amélie Nothomb

Albin Michel, 2019

162 p.

17.90 €

 

Ma note : 14/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

 

Mon avis

Comme de nombreux lecteurs d'Amélie Nothomb, j'attends tous les ans son nouveau roman avec impatience. En général, on me l'offre à Noël ou j'attends qu'il sorte en poche mais cette année, j'ai sauté dessus quand je l'ai trouvé dans une braderie de livres car je ne pouvais pas attendre, ce titre faisant beaucoup parler de lui pour le sujet choisi, celui de la crucifixion du Christ, racontée de son point de vue, avec un certain angle de la part de l'auteure : pourquoi Jésus a-t-il accepté d'être crucifié ? Voilà une question qui l'obsédait depuis des années et dont elle tente une réponse.

Je suis sortie mitigée de cette lecture. J'ai aimé retrouver la plume d'A. N. et la rétrospective de la vie de Jésus avec ce choix de le prendre comme narrateur, mais j'ai aussi été gênée par l'image qu'elle donne de lui, qui n'est pas du tout celle que j'ai personnellement en tant que chrétienne. Plusieurs passages m'ont fait tiquer et je me disais que Jésus, tel que je me le représente, n'aurait jamais pu avoir de telles pensées, le trouvant même désagréable dans ses réflexions très / trop "humaines" et modernes. C'est peut-être ce qu'a voulu montrer A. N., un Jésus avec des failles, un homme comme les autres, mais moi ça m'a mise plutôt mal à l'aise... Je suis aussi restée sur ma fin quant aux explications des miracles, bien que l'auteure nous en fasse une proposition acceptable, et sur la quasi absence de Dieu si ce n'est pour tenir des propos sarcastiques à son sujet.

D'autres passages m'ont marquée, dans le bon sens cette fois, comme celui de la crucifixion, que l'on attend puisqu'il est évidemment au centre de ce roman : il fallait oser se mettre à la place de Jésus pour imaginer ce qu'il a pu ressentir au moment de la sentence de son jugement, durant les heures qui précédèrent et sur le chemin de croix puis au moment de la crucifixion.

Je pense également que, pour lire ce roman, il faut bien connaître la vie de Jésus pour saisir toutes les références aux passages et personnages de la Bible qui vont être évoqués dans ce bilan de vie que fait le narrateur. L'aspect philosophique du texte pourra aussi en rebuter certains, avec cette idée de soif à éprouver / étancher comme fil conducteur des pensées de Jésus.

J'attends d'avoir l'avis de mon entourage, qui va le lire à son tour, pour échanger autour de ces impressions mais sur le même sujet, j'ai largement préféré le roman d'E.E. Schmitt, L'évangile selon Pilate.

 

 

 

 

« C’est par amour envers sa création que mon père m’a livré. Trouvez-moi acte d’amour plus pervers. »

 

 

 

"Je ne savais pas que je mourrais ainsi. Ce n'était pas une mince nouvelle. J'ai d'abord pensé à la douleur. Mon esprit s'est dérobé : on ne peut pas appréhender une souffrance pareille."

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:48 - Contemporains - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 novembre 2019

Non au harcèlement !

 

harcèl

Cliquez sur les couvertures pour avoir un avis plus détaillé quand la chronique est disponible

 

 

 

115983820

 

 

 

 

 

 

couv23801284Le harcèlement envers les roux

L'auteur donne la parole à deux ados, deux meilleures amies qui vont être confrontées au harcèlement : Emilie en tant que victime et Cloé en tant que témoin.

 

 

 

 

 

 

couv47174439

 

 

D'abord une histoire d'amitié entre 3 copines, mise en danger par la jalousie, Miss Pain d'épices aborde aussi le sujet du harcèlement, à travers les trois personnages principaux qui en sont les victimes ou instigatrices.

 

 

 

 

couv30214811

 

Parce qu'elle est rousse, intelligente et pauvre depuis que son père est au chômage, Lara est harcelée par les élèves de son lycée. Elle partage dans son journal intime les humiliations qu'elle vit au quotidien, sa rage de ne pas pouvoir agir par peur des représailles, sa vie famiale qui se dégrade, et, seule lumière dans sa vie, sa rencontre avec M. Jagger, son nouveau prof de lettres. Gentil avec elle et s'intéressant à ses qualités artistiques, il devient petit à petit le centre de ses pensées et de son journal intime. Mais Lara a bien conscience que c'est un amour impossible : elle a beau être dingue de lui, il est prof et elle reste son élève...

 

 

 couv2908668

NEW

Quand l'amour sauve

Harcelée par les élèves de son nouveau lycée, Eleanor trouve en Park une âme soeur qui partage ses goûts en matière de pop culture. Jour après jour, timidement, les deux adolescents se rapprochent en échangeant des comics puis des chansons jusqu'à se rendre compte qu'ils ne peuvent tout simplement plus se passer l'un de l'autre.

 

 

 

couv2638100

La revanche de 3 "miss boudin"

Ce road-trip à travers la France réunit 3 ados que la méchanceté des autres va pousser à se dépasser, avec comme pilier, Mireille, qui ne manque ni d'autodérision, ni de caractère, puisqu'elle choisit de vendre sur leur route... des boudins ! Etape après étape, leur projet fédèrera de plus en plus de personnes, qui les encourageront et suivront leur parcours via la presse et les réseaux sociaux, ceux-là même par qui tout a commencé avec l'élection de Miss Boudin.

 

 

 

 

Image associéeHomophobie

Le narrateur est un adolescent de 13 ans, victime de harcèlement dans son collège. Raconté à la première personne, on suit ses pensées lors d'une journée comme il en vit des dizaines, à se faire frapper et humilier par une bande de garçons homophobes. On partage sa détresse, son incapacité à se défendre une fois face à eux, sa honte de se laisser faire et surtout, sa colère intérieure face à ce père qui voudrait qu'il soit différent et ne le soutient pas. Car pour son père, un garçon doit savoir se défendre et faire preuve de courage. Une image de mauviette que le héros ne supporte plus de renvoyer.

De retour à la maison, couvert de coups et de boue, comment son père va-t-il réagir ?

 

 

9782748513523

Le racisme envers les asiatiques

Des surnoms, des remarques racistes, Alex en entend souvent au collège. Quand il découvre les insultes inscrites sur le banc sur lequel il déjeune tous les midis, c'en est trop, il veut trouver qui est l'idiot qui s'attaque à lui ainsi gratuitement !

 

 

 

 

 

 

 

 

Couverture Ma réputation

 

Les mécanismes du harcèlement, vécus de l'intérieur

Ecrit du point du vue de Laura, nous partageons son incompréhension et sa descente aux enfers. Pourquoi sa bande d’amis  la rejette-elle du jour au lendemain ? Et surtout, pourquoi Sofiane, l’un de ses meilleurs amis, aurait-il publié une photo d’elle avec commentaires insultants ? Un simple baiser refusé vaut-il une telle vengeance ?

 

 

 

Couverture Les filles au chocolat, tome 5 : Coeur vanille

Piratage des réseaux sociaux

Qui connaît assez bien Honey pour publier toutes ces horreurs sur Internet ? Photos compromettantes, propos blessants sur ses proches, rien ne lui est épargné. Comment regagner la confiance des personnes qu'elle a blessées ?

 

 

 

 

 

couv60273635

Humiliations racistes et utilisation addictive du téléphone

Clara est amoureuse du beau Sylvain et accro à son portable qui vibre souvent des SMS du jeune homme. Un jour, par erreur, elle emporte le téléphone de Sylvain et y découvre une vidéo qu’il a tourné avec d’autres, une scène de maltraitance et d’humiliation raciste à l’encontre d’Hakim, l’ami d’enfance de Clara…

 

 

 

 

#scandale par OcklerLes dérives possibles des réseaux sociaux

Peu avant le grand bal du lycée, Lady Blabla, dont personne ne connaît la véritable identité, lance un défi sur sa page Facebook : prendre des photos compromettantes pendant l'after de la soirée et les publier via le hashtag #sandale. L'alcool aidant, il y aura forcément de quoi rigoler...

 

 

 

 

 

 

 Une histoire de (cyber)harcèlement crédible et réalisteDans-de-beaux-draps-407x600

Rodolphe est arrivé un soir. Il a expliqué à Jade, 14 ans, qu’il était le fils de son beau-père et qu’il allait rester chez eux pendant un moment. Il a suffi que Jade mette sur son compte Facebook une photo de lui endormi dans son lit pour que le cercle vicieux du mensonge commence. Jade fait croire à tout son collège qu’elle sort avec ce beau jeune homme d’une vingtaine d’années. En l’espace de deux semaines, la vie de la jeune fille vire au cauchemar…

 

 

 

 

La sirène et la licorne par Mosta

 

Une histoire d'amour homosexuel mais qui aborde le sujet du harcèlement

Lili et Chris(telle) sont aussi différentes que possible et pourtant, le temps d'un été à la mer, leur rencontre va leur apporter bien plus qu'elles n'auraient cru. En plus d' un amour fort et sincère, c'est la confiance en elles et dans les autres qu'elles vont aussi (re)trouver, ainsi que la réponse à des secrets gardés par leurs proches.

 

 

 

Comme des images par Beauvais

 

Le prestigieux lycée Henri IV, dont les élèves semblent sages comme des images, va être secoué par un scandale, une vidéo à caractère sexuel publiée par vengeance sur les réseaux sociaux à tous les élèves, parents et professeurs. Qui en est l'auteur ? Quelles en seront les conséquences ?

 

 

 

 

swim

 

Un roman fort et poétique qui aborde le sujet du harcèlement scolaire, ainsi que celui de la famille séparée / recomposée, la relation mère-fille, et celui de l'immigration, l'héroïne étant d'origine polonaise.

 

 

 

 

9782081394261

 

Un roman inspiré d'un vrai fait divers : pensant jeter à la poubelle les restes d'une soirée dans le musée où elle travaille comme femme de ménage, la mère de la narratrice détruit l'installation d'un grand artiste venu exposer dans leur petite ville. Le récit débute tout de suite après cette bévue lorsque Mélanie découvre sa mère morte de honte dans le salon et faisant la une des médias.

 

 

 

 

 

 

 

 

9782253185765-001-t

 

Le cri de douleur d'une mère

Nora Fraisse a écrit ce livre comme une lettre ouverte à sa fille. Elle raconte cette journée terrible où elle la trouva pendue dans sa chambre, la culpabilité de n'avoir rien vu en tant que parent, l'enquête menée pour découvrir la vérité, le silence des institutions et la réaction des médias, le tout, en s'adressant directement à Marion et en laissant explicitement transparaître sa colère et son incompréhension.

 

 

 

 

 

 

couv39733789

 Harcèlement, handicap et culpabilité

Shoya, grand persécuteur de Shoko dans leur ancienne école (tome 1), est hanté par la méchanceté dont il a fait preuve et veut à tout prix retrouver la jeune fille sourde pour qu'elle lui pardonne (tomes suivants).

 

 

 

 

Couverture C.l.a.s.s.

Un établissement où les élèves se classent selon leur popularité

Leur système va même encore plus loin puisqu'un élève appartenant à une catégorie inférieure doit obéissance totale à ceux qui sont mieux classés. Evidemment, la classe la plus haute contient tout un lot d'écervelées populaires et de garçons charismatiques, dont les intentions ne sont pas forcément bienveillantes. Tout cela sous le consentement des professeurs, qui y trouvent aussi leur compte. Car, à la base, leur système partait de l'envie d'abolir les risques de harcèlement et de violences entre élèves... En gardant tout sous contrôle et en regroupant les élèves par "ressemblances" pour éviter les mélanges, chacun croyait en cette organisation de la classe.

 

 

couv24887807Pour parler du harcèlement avec les enfants

Dans l'école, un groupe de filles s'amusent à prendre pour cibles des élèves complexés ou timides pour les ridiculiser. Ce "jeu" devenant trop facile, elles se lancent le défi de faire craquer Lili, qui n'est pas connue pour se laisser faire. Sournoisement, elles s'en font d'abord une amie pour mieux l'humilier ensuite. Lili va alors délaisser ses vraies amies, contre lesquelles les harceleuses vont la monter, et tomber dans la spirale du harcèlement en se remettant en cause et n'osant rien dire par peur des représailles. La violence psychologique dont elle est victime l'entraînera à devenir elle-même violente.

 

 

Couverture Mots rumeurs, mots cutterQuand tout bascule à cause d'une photo compromettante

 

De petites moqueries en remarques pas si drôles, Léa a du mal à voir si ses prétendues amies plaisantent réellement ou s'il ne s'agit pas plutôt de méchanceté gratuite et de jalousie. Puis vient une soirée où elle se laisse emporter par la fête et se met dans une situation compromettante : une photo est prise et fait déjà le tour du collège.

 

 

 

couv4092671

NEW

Une main tendue

Ici, c'est Chloé qui raconte ses difficultés à trouver sa place et attirer l'attention de ses parents dans une famille recomposée où son frère, Soan, est admiré. Ado rebelle et artiste dans l'âme, jalouse de ce frère qui était avant son meilleur ami mais qui s'est éloigné d'elle, Chloé, qui ne supporte pas l'injustice, n'hésitera pourtant pas à venir en aide à Léa que ses camarades ont pris pour cible.

 

 

 

couv_invisible-330pxLes effets dévastateurs de l'indifférence

Discrète et solitaire, Marie passe inaperçue dans son collège. Contrairement à une camarade de sa classe, on ne pas pas dire qu'elle soit harcelée, mais elle est n'est pas intégrée non plus et subit quelques moqueries. Et c'est là la subtilité de cette histoire : Marie ne montre rien, n'en parle pas, mais se sent mal dans sa peau, observe à distance les autres, les envie, rumine leurs remarques et porte un jugement très sévère sur elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9782702158722-001-T

 

Un petit guide pour qu'il n'y ait plus jamais de tragédies !

 

Des textes sont très simples et synthétiques (4 pages par chapitres) avec pour chaque partie, des explications pour comprendre / détecter / lutter contre le harcèlement, des témoignages (y compris de harceleurs) et un rappel en 3 points de ce qu'il faut retenir.

 

 

harcèlement

Des témoignages de victimes et des conseils d'une psycho-praticienne pour s'en sortir

L'auteur va nous donner le récit qu'a pu lui confier son jeune patient et les solutions qu'elle lui a proposées, ainsi que des explications pour comprendre d'où vient le problème et un questionnement pour le lecteur : aurait-on agit de la même façon ? a-t-on déjà été confronté à la même situation ?

 

 

 

 

couv71520110

Les conseils d'une ancienne victime

 

Aija Mayrock a été victime de harcèlement dès l'école primaire, puis au collège, malgré des changements d'établissements. Mise à l'écart, moqueries, humiliations sur les réseaux sociaux, coups de fils anonymes... son adolescence a été un vrai enfer à cause des autres. En partant de son expérience et de celle d'autres victimes, avec le recul qu'elle a su prendre malgré son jeune âge, et grâce à l'aide et les conseils précieux reçus d'enseignants, de psys ou de parents, elle a voulu écrire pour apporter son aide à son tour.

 

 

 

 

Envie d'autres idées de lecture et d'autres avis ? Je vous conseille ces sélections :

Takalirsa - Journée de lutte contre le harcèlement à l'école

Lirado - Journée de lutte contre le harcèlement

Blog O Noisettes - Non au harcèlement !

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 14:20 - Sélections - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2019

Bilan octobre

 

 

Annotation 2019-11-01 100524

 

Un beau bilan ce mois-ci ! Merci les vacances et les dimanches pluvieux à lire toute la journée. J'ai continué les lectures pour le travail et les différents prix littéraires auxquels je participe (Défi Babelio, Prix Mangawa et Prix Littérature Jeunesse Antique), lu deux romans en partenariat (Quintland et Médecine 2è année) et pas mal de BD conseillées par une bibliothécaire, empruntées à la médiathèque.

Beaucoup de belles surprises parmi toutes ces lectures éclectiques :

- Albums : Le dernier clou (ou l'histoire du Cheval de Troie racontée par... un clou) et le dernier Max et Lili (qui porte sur un sujet qu'il fallait traiter : l'addiction des parents au téléphone portable)

- BD : Jean-Doux et le mystère de la disquette molle (pour les amateurs d'humour absurde et des années 90) ; Le patient (une BD sombre et déroutante qui explore la noirceur humaine) ; Blankets (l'histoire d'un premier amour dans les familles ultra-catholiques américaines) ; L'île du disparu (premier tome d'une série d'aventure jeunesse qui réserve bien des surprises)

- Mangas : Le tigre des neiges (une série qui part du postulat que le grand guerrier Uesugi Kenshin aurait été une femme) ; Le bonheur c'est simple comme un bentô de Yuzu (un manga culinaire tout mignon) ; Le vieil homme et son chat (ultra touchant, surtout si vous aimez les chats, et des illustrations magnifiques à l'aquarelle) ; Jardin secret (un shojo assez classique dans sa trame mais dont les héros sont passionnés par les fleurs, ce qui change de ce qu'on a l'habitude de lire)

- Romans : Quintland (l'histoire vraie des soeurs Dionne, les premières quintuplées à avoir survécu et qui devinrent des célébrités malgré elle) et Médecine 2è année (une plongée dans les études de médecine qui plaira aux amateurs de séries télé en milieu hospitalier)

Voilà pour les titres que j'ai préférés. Vous pouvez lire mon avis détaillé en cliquant sur les couvertures (quelques titres ne sont pas encore présentés mais le seront d'ici peu).

 

 

 

Le dernier clou du cheval de Troie par Baum  Les parents de Max et Lili sont accros au portable par Saint-Mars   Green Class, tome 1 : Pandémie par Hamon  Jean Doux et le mystère de la disquette molle par Valette

Speak [BD] par Halse Anderson   Le Patient par Le Boucher  In waves par Dungo  Blankets manteau de neige par Thompson  Stig & Tilde : L'île du disparu par Radiguès

  Un coin de ciel bleu, tome 1 par Takamichi   Le tigre des neiges, tome 1 par Higashimura   Le bonheur c'est simple comme un bento de Yuzu par Umetarô  Le vieil homme et son chat - n'ont plus peur des chiens par Nekomaki  Celle que je suis, tome 1 par Morihashi

Princesse Détective, tome 1 par Anan  Check Me Up!, tome 1 par Enjoji   Jardin secret, tome 1 par Ammitsu  Journal d'une vie tranquille, tome 1 par Chiba

 

Quintland par Dupouy    La plus belle de toutes par Corenblit   

 

 

 

 

Du mieux aussi côté cinéma, avec une fois de plus plusieurs films que j'avais déjà vus, dont les Disney regardés avec mes neveu et nièce (quoique Vaiana je ne l'avais encore jamais regardé), et deux films découverts, qui m'ont beaucoup plu : Lion (j'appréhendais de le regarder par peur qu'il soit trop dur mais c'est un très beau film !) et X-Men Days of Future Past, qui me permet de rattraper mon retard dans cette série. En tant que fan des X-Men, c'est un peu la honte de ne pas être à jour dans les films...

 

Résultat de recherche d'images pour "affiche lion"   Résultat de recherche d'images pour "intouchable affiche"  Résultat de recherche d'images pour "les lumières de la villedvd" Image associée 

 

Résultat de recherche d'images pour "the mask affiche"   Résultat de recherche d'images pour "vaiana affiche"  Image associée  Résultat de recherche d'images pour "aristochats affiche"

 

 

Pas d'expos ce mois-ci, bien que j'avais prévu de passer une journée sur Paris pour aller voir celle sur Tolkien à la BNF et que je rêve d'aller voir celle sur Léonard de Vinci au Louvre (mais évidément, toutes les places se sont arrachées des mois à l'avance...). Deux expos que je tenterai plus tard.

Résultat de recherche d'images pour "tolkien bnf"   Résultat de recherche d'images pour "léonard de vinci louvre"

 

Et vous, quel est votre bilan ?

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:36 - Planète livres - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2019

Le patient

TAQ2WGTJYKRBQR4OBVFWKFPW6E

 

Le patient

Timothé Le Boucher

Glénat, 2019

296 p.

25 €

 

 Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée... 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du "massacre de la rue des Corneilles", se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un "homme en noir" qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…

 

Mon avis

J'attendais avec impatience de pouvoir lire cette BD, ayant beaucoup aimé le premier titre de l'auteur, Ces jours qui disparaissent (je me rends compte que je ne l'avais pas chroniqué, mince...) et lisant à droite à gauche que celle-ci était assez dérangeante. De quoi titiller encore plus ma curiosité !

Dérangeante, cette BD l'est en effet, ou du mois, elle met mal à l'aise. Déjà, pour le point de départ de l'histoire : un fait divers dans lequel toute une famille a été massacrée et sur lequel s'ouvre le récit. Seuls rescapés, Pierre, le héros, plongé dans le coma depuis 6 ans, et sa soeur, Laura, disparue depuis. Tout semble accuser la jeune fille, attardée mentale, trouvée un couteau à la main le soir du meurtre. On se doute donc que la vérité ne sera pas si évidente à trouver...

J'ai d'abord regretté d'avoir deviné assez vite la chute, ce qui, sur le coup, m'a déçue car je l'ai trouvée un peu trop facile. Mais finalement, ce n'est pas le plus important dans cette BD. Ce qui compte, c'est la noirceur et la complexité des personnages que l'on va rencontrer. Personne n'est lisse ou prévisible, ni le patient, ni sa psychologue, ni les personnages secondaires évoluant dans l'hôpital, et l'ambiance de huis-clos qui s'installe, associé à une découpe des plans lente, nous plonge peu à peu dans un vrai thriller psychologique.

Avec du recul, c'est le souvenir que je garderai de cette lecture qui, comme Ces jours qui disparaissent, m'aura surprise avec son scénario et ses personnages peu conventionnels, et séduite avec ses illustrations au style réaliste (je trouve d'ailleurs la couverture magnifique !)

 

patient03

patient10

 

©GLENAT

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:51 - B.D. - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 octobre 2019

Speak

speak_couv

 

Speak

Emily Carroll

Rue de Sèvres, 2019

376 p.

20 €

 

Ma note : 14/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Melinda a 15 ans. Ce soir d'été, au beau milieu d'une fête, la jeune fille est victime d'un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu'il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas à l'exprimer...

 

 

Mon avis

Je me sens assez mal à l'aise d'écrire mon avis sur cette BD car je n'ai pas été aussi touchée que les autres lecteurs, cette BD faisant l'unanimité sur les réseaux sociaux depuis sa sortie, et le suis d'autant plus qu'il s'agit d'un vrai témoignage concernant un viol ou comment la narratrice a souffert en silence suite à ce drame.

Montrer les dommages psychologiques, la souffrance et le traumatisme que la victime ne peut pas partager, mais aussi le regard des autres et le harcèlement dont elle est en plus victime car considérée comme une "salope", est bien le point fort de cette BD. Un thème difficile qui m'a évidemment touchée.

Je pense que ce qui m'a dérangée dans ma lecture, c'est sa longueur (près de 400 pages) due à l'axe qui est choisi, celui de montrer le quotidien de lycéenne de Melinda. Honnêtement, certains de ces passages m'ont profondément ennuyée, d'où un avis mitigé sur cette lecture.

 

 

 

 

 

 

 

©RUEDESEVRES

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:22 - B.D. - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2019

Jean-Doux et le mystère de la disquette molle

1204254dbd61a9e321d0cbc2979604af

 

Jean-Doux et le mystère de la disquette molle

Philippe Valette

Delcourt, 2017

304 p.

29.95 €

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

Résumé éditeur

L'histoire se déroule dans une petite entreprise spécialisée dans les broyeuses à papier qui vient de se faire racheter, le matin même, par un gros concurrent. L'aventure commence lorsque Jean Doux fait cette découverte mystérieuse : une mallette contenant une disquette molle dans le faux-plafond du débarras. Après avoir mis sa collègue dans la confidence à la cantine, ils décident d'enquêter.

 

 

Mon avis

La bibliothécaire qui m'a conseillé cette BD m'avait prévenue : c'est une histoire complètement barrée, on aime ou on n'adhère pas du tout à l'humour mais il y a bien une histoire qui se tient.

J'ai été effectivement dubitative au début de cette lecture face à l'histoire et l'humour absurdes qui sont proposés mais je suis vite rentrée dedans et me suis laissée porter. En partant d'une situation pas franchement passionnante, celle de la vie d'une entreprise dans les années 90, l'auteur a réussi à imaginer une folle aventure qui va amener son héros, Jean-Doux, à percer les secrets de celle-ci.

J'ai beaucoup ri en lisant cette BD, que ce soit pour les références aux années 90, les répliques qui tuent ou le graphisme des personnages et décors, qui m'ont rappelés certains jeux vidéos de l'époque.

 

Prix Landerneau BD, 2018 : Fauve Polar SNCF Angoulême

 

 

 

©DELCOURT

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:37 - B.D. - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2019

Jardin secret. 1

jardin-secret-1-kana

 coeurs-amour-icone-9074-128

Jardin secret. 1

Ammitsu

Kana, 2019

192 p.

6.85 €

 

Ma note : 19/20

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Ran est une fille assez parfaite que beaucoup considèrent comme un modèle à suivre : sérieuse, sportive, intelligente, soucieuse de sa santé, etc. Mais il n’est pas facile de rencontrer un garçon quand ces derniers la considèrent, à son grand dam, comme « l’inaccessible étoile » ! Un jour, elle fait fortuitement la connaissance de Akira, un garçon solaire, naturel, franc et amical et elle découvre également son « secret »: il est fils de fleuristes, apprécie beaucoup travailler au magasin de ses parents et sait déjà qu’il deviendra lui aussi fleuriste. Mais il n’ose l’avouer à personne de peur que l’on se moque de lui.

 

Mon avis

Voici un shojo tout ce qu'il y a de traditionnel : une héroïne timide et solitaire, un beau garçon qui partage la même passion qu'elle, dont elle va tomber secrètement amoureuse. Mais on trouve un brin d'originalité avec cette passion commune qui est celle des fleurs. Alors que Ran s'occupe surtout des fleurs du club de son lycée, Akira, fils de fleuriste, connaît leur langage et ce qu'elles symbolisent. Chacun a une relation particulière aux plantes, ce qui va les rapprocher.

Ce premier tome m'a bien bien plu car c'est le genre d'histoire et de personnages que j'aime trouver dans les shojos. C'est mignon, les dessins sont jolis, les héros sont attachants et le thème des fleurs rajoute au romantisme de l'histoire d'amour qui va naître. C'est donc une série que je poursuivrai avec plaisir !

 

 

 

 

© KANA

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:02 - Manga - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2019

Celle que je suis. 1

celle-que-je-suis-1

 

Celle que je suis. 1

Bingo Morihashi, Suwaru Koko

Akata, 2019

170 p.

8.05 €

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Tokyo, années quatre-vingt. Yûji Manase est étudiant. Il vit avec deux secrets dont il n'a jamais parlé à personne : d'une part, les sentiments qu'il éprouve pour son ami de longue date, Masaki Matsunaga, et de l'autre, le malaise qu'il ressent vis-à-vis de son corps. Mais un jour, quand sa soeur laisse une robe dans son appartement, Yûji pose la main dessus et... Il ne se doute pas alors que ce simple geste bouleversera à jamais sa vie.

 

Mon avis

Premier livre que je lis sur le sujet des transgenres, j'ai trouvé ce manga intéressant car on ressent bien, à travers le récit et les illustrations, la souffrance du héros de ne pas être né dans le bon corps. Un drame qu'il garde pour lui et qui l'isole, d'autant plus qu'il nourrit un amour impossible pour son meilleur ami et qu'il ne se sent soutenu par personne, pas même sa famille. Un jour, il ose essayer en secret l'une des robes de sa soeur et c'est une vraie révélation pour lui, comme une délivrance. Le premier pas vers une métamorphose extérieure pour assumer celle qu'il est vraiment et qu'il lui faudra un jour assumer aux yeux des autres...

Une série en seulement 2 tomes.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "celle que je suis"

 

© 2017 AKATA

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:06 - Manga - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 octobre 2019

Princesse détective. 1

9782373492446-001-T

 

Princesse détective. 1

Mayuki Anan

NobiNobi, 2018

192 p.

6.95 €

 

Ma note : 12/20

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Hinami  Shion  est un vrai rat de bibliothèque: elle passe ses journées à lire, surtout des livres policiers. 
Elle montre d’ailleurs à un camarade une pièce de collection très rare,  l’un des trésors de la bibliothèque : une première édition des enquêtes de Sherlock Holmes.  Mais un jour, le livre a mystérieusement disparu, alors qu’il n’y avait qu’une seule issue dans la pièce… Qui peut donc bien être le voleur ? Comment  a-t-il  procédé ?  Hinami  a bien son idée, mais intimidée par les autres, elle a peur de parler en public… Elle va alors enlever ses lunettes pour ne plus voir leur visage et exposer sa théorie : c’est à partir de ce moment que sesamis vont la surnommer Princesse Détective, et l’aider à résoudre les enquêtes les plus complexes.

 

Mon avis

Je suis assez déçue par ce manga ! J'attendais de l'acheter pour mes élèves pour le découvrir et sa sélection dans la nouvelle édition du Prix Mangawa tombait donc à pic.

On suit un enchaînement de petites enquêtes, menées par notre jeune héroïne, apprentie détective (1 chapitre = 1 enquête). Ce que j'ai trouvé vraiment dommage, c'est qu'elles sont bien trop rapides (et parfois tirées par les cheveux) pour que le lecteur puisse tenter de les résoudre lui aussi. Passées les deux premiers chapitres, je n'ai pas eu envie d'en lire davantage car c'est assez répétitif et j'en suis donc restée là.

J'ai par contre bien aimé les illustrations qui, à l'image de la couverture, rappellent celles de séries comme Card Captor Sakura, et je pense que, si je n'ai personnellement pas accroché, cette série plaira à mes élèves. 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 13:14 - Manga - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le vieil homme et son chat. 1

couv59914784

 

coeurs-amour-icone-9074-128

Le vieil homme et son chat. 1

Nekomaki

Casterman, 2018

176 p.

15 €

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Daikichi, instituteur à la retraite et veuf, vit avec Tama, un chat de 10 ans. Ou bien est-ce Tama qui veille sur son vieux maître pour honorer une promesse faite à son épouse disparue ?
Au fil des saisons et d’un quotidien fait de promenades paisibles, de repas partagés entre voisins de toujours et d’évocations des années passées, Daikichi et son chat s’entraident, se chamaillent, et s’adorent.

 

Mon avis

Ma collègue du Club Japon m'avait prévenue que cette série était super : je suis tout à fait d'accord avec elle puisque ce tome 1 est un gros coup de coeur !

On est d'abord séduit par le grand format de ce manga, son sens de lecture occidental et ses pages épaisses aux illustrations en couleur, entièrement réalisées à l'aquarelle et au style simple, tout en rondeur et douceur. L'histoire est tout aussi belle et certains passages, très attendrissants, m'ont même tirés une larme... L'amitié qui lie le vieux Daikichi à son chat est vraiment touchante et quiconque aime les chats ne pourra que se reconnaître dans certaines situations décrites, tantôt drôles, tantôt émouvantes.

 

 

© Casterman 2019

 

Posté par _Lottie_ à 11:14 - Manga - Commentaires [0] - Permalien [#]