Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

16 juillet 2013

La poudre d'amour de Louis XIV

51r5LbdRVAL

* Sélection Prix du jury NRP 2013 *

La poudre d'amour de Louis XIV

Odile Weulersse

Pocket Jeunesse, 2013

 

  Résumé éditeur : Paris, 1667. A peine nommé inspecteur de police, Timoléon veut prouver qu'il est digne de la confiance du Roi-Soleil : une étrange maladie s'est abattue sur la capitale et les morts se multiplient... Au cours de son enquête, Timoléon est envoûté par une énigmatique jeune fille : Brindille. Celle-ci fabrique toutes sortes de poudres et d'élixirs magiques. Il découvrira bientôt qu'elle fréquente des personnages importants à la Cour... qui font appel au Diable.

 

Mon avis:

  La poudre d’amour de Louis XIV est la suite des aventures de Timoléon Batifort (L’or blanc de Louis XIV), jeune policier au service du roi. Dans ce deuxième tome, Timoléon découvre une mort suspecte et son enquête va l’amener à démanteler tout un réseau de sorcellerie, au sens historique du terme. Elixirs, philtres d’amour, « poudres de succession », ce commerce secret est florissant. Mais son chemin va aussi croiser celui de la mystérieuse Brindille, marchande de toilette aussi belle qu’énigmatique. Quand son ami, Fleuridor, assiste en cachette à une messe noire et découvre qu’elle y participe, les doutes ne sont plus permis sur les activités illicites de Brindille.

 

J’ai trouvé ce policier historique vraiment sympa ! D’abord pour l’histoire d’amour complexe entre Timoléon, policier borné, à la recherche de la vérité et de la justice, et Brindille, qui le fascine mais dont il ne veut pas admettre la part sombre. Quand on dit que l’amour rend aveugle… Leur amour paraît impossible et, durant tout le livre, on se demande davantage comment leur histoire finira plutôt que l’enquête.

 

«  Comme Timoléon ne bouge pas, elle saisit de force son bras, en extirpe la sucrerie et l’envoie à un chien qui la mange aussitôt… et repart fort gaillardement. Puis, sans commentaire, elle retourne dans l’hôpital, laissant Timoléon troublé, perplexe et mécontent de lui. Malgré sa passion et son admiration pour Brindille, il ne peut s’empêcher de douter, de temps à autre, du bien-fondé de ses remèdes. Il souffre alors de se méfier de celle qu’il aime. » p.138

 

  Ensuite, pour le personnage de Brindille, personnage complexe qui arrive à nous faire douter d’elle nous aussi. On a du mal à la cerner, on se doute dès le début qu’elle est effectivement une sorcière, mais on se demande toujours si elle est manipulatrice ou si elle cherche juste à se protéger. Dotée d’une sacrée repartie et d’argumentations bien menées, elle se sort habilement des conversations qui pourraient la trahir. Alors, curieusement, on s’attache à elle, on a envie de réussir à la percer à jour. Personnellement, j’attendais avec impatience ses prochaines apparitions ! Enfin, j’ai beaucoup aimé l’ambiance dans laquelle on est plongés. Cet univers de messes noires et de sorcellerie… j’adore ! Et j’ai d’autant plus apprécié le fait qu’on ne soit pas assommés de références  historiques à tout-va. On peut se laisser emporter au temps de Louis XIV et de l’affaire des poisons, sans avoir l’impression de lire un documentaire.

 

Bref, un très bon moment de lecture qui me donne envie de découvrir d'autres livres du même auteur !

 

Ma note : 19/20

 

Quelques livres d'Odile Weulresse:

odile

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:20 - Historique - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur La poudre d'amour de Louis XIV

  • J'aime beaucoup cet auteur, je n'ai pas forcément lu ses romans les plus récents mais j'en ai très envie, surtout après un tel avis

    Posté par Pauline, 23 juillet 2013 à 16:58 | | Répondre
  • J'ai quelques autres tomes au CDI, il faudra que j'en emprunte d'autres aussi ! Merci pour ton message, ça me fait plaisir que ma chronique t'es donné envie

    Posté par Linelo, 25 juillet 2013 à 09:03 | | Répondre
Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags