Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

02 janvier 2016

La Rose blanche

couv29422334

 

 Le Joyau. 2, La Rose blanche

Amy Ewing

Robert Laffont, R octobre 2015

414 p.

17.90 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Le joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la vanité, la cruauté, la servitude. Après que la Duchesse du Lac l'a surprise avec Ash, le compagnon qu'elle avait loué pour sa nièce, Violet n'a plus le choix : elle doit s'enfuir sous peine d'être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d'Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie d'esclave. Mais personne n'a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : les régimentaires les traquent sans pitié à travers les anneaux de la Cité solitaire.
Violet, pourtant, va découvrir que ses pouvoirs sont bien plus puissants qu'elle ne l'avait imaginé...

 

 

Mon avis (attention, spoilers du tome 1)

Deuxième tome de la saga Le Joyau, La rose blanche relate la fuite de Violet, Ash et Raven, que nous avions laissés en danger de mort à la fin du tome précédent. Leur évasion ne sera pas sans périls, à l'intérieur comme à l'extérieur du palais : la rumeur faisant d'Ash un violeur s'est très vite propagée et personne ne se soucie vraiment du sort des mères porteuses, dont Violet et Raven connaissent désormais la triste destinée. Mais personne ne soupçonne non plus le pouvoir qui sommeille en elles et qui pourrait bien se retourner contre le Joyau !

Je ne me suis pas ennuyée une seconde avec ce tome 2 ! L'action y est plus présente, de nouveaux personnages interviennent dans l'intrigue et des thèmes différents sont développés, apportant d'autres réponses.

Le personnage d'Ash, par exemple, prend une place plus importante dans l'histoire, permettant d'aborder, à travers le statut de compagnon, le thème de la prostitution. On a donc une autre facette tout aussi glaçante de cette société où des filles sont enlevées à leur famille pour servir de mères porteuses et des garçons de gigolos, les deux sexes étant réduits à l'état d'objets au service de la haute société.

Une autre question éthique soulevée ici, réflexions qui pour moi sont un gros point fort de cette saga et qui m'intéresse d'avantage que sa dimension fantastique. 

Enfin, Amy Ewing réussit une fois de plus à nous laisser sur un rebondissement final qui, même si on pouvait le deviner, nous donne envie de découvrir la suite au plus vite !

"Nous ne sommes pas des objets. Nous sommes des êtres humains. A moi de faire en sorte que tout cela cesse."

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 18:15 - Fantastique - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur La Rose blanche

    C'est clair et définitif, je me lance dans cette série de bouquin !
    J'en entends vraiment que du bien, et ta chronique à fini de me convaincre :d

    Posté par Legna, 04 janvier 2016 à 11:24 | | Répondre
  • J'aime beaucoup aussi cette série. Elle propose de véritables réflexions de fond que l'on trouve pas forcément dans d'autres séries pour ce public. J'attends avec impatience le troisième tome.

    Posté par Avalon, 04 janvier 2016 à 11:43 | | Répondre
Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags