Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

10 janvier 2016

La dernière nuit du Raïs

couv13797057

 

 La dernière nuit du Raïs

Yasmina Khadra

Julliard, 2015

207 p.

18 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Sachant qu'il ne lui reste plus que quelques heures à vivre, le colonel Kadhafi raconte son enfance perturbée, ses premières amours, ses emportements et ses crimes, sans éprouver de culpabilité. Le narcissisme, l'exubérance, la folie, la cruauté mais aussi la grande fragilité et les angoisses du dictateur libyen se dessinent à travers les mots que le romancier lui prête.

 

Mon avis

Pendant les 200 pages de ce roman, nous plongeons dans les pensées du dictateur Libyen, Mouammar Kadhafi. Alternant souvenirs, réflexions et dialogues avec ses ministres, commandants et autres généraux sous ses ordres, l'auteur nous apporte un double éclairage sur la folie de cet homme, ses ambitions politiques et son rapport à l'Occident et aux femmes.
Les discussions imaginées avec son entourage nous montre un homme aussi craint qu'admiré, un "frère Guide" qu'une seule parole peut mettre dans une colère noire et détruire l'estime qu'il vous portait. Ses souvenirs le présente comme un être tyrannique, déjà dans son enfance, avec un fort sentiment d'infériorité sociale contre lequel il ne cessera de se battre, et dont la folie lui aurait valu très tôt un internement psychiatrique si sa famille en avait eu les moyens. Et il y a aussi ces Voix, qu'il entend et qui le guideront jusqu'à son dernier souffle.

Trois axes différents qui se complètent, servis par l'écriture très agréable de Yasmina Khadra, dont c'est le premier roman que je lis. J'aurais toutefois voulu en apprendre encore plus sur le passé de Khadafi et la dictature qu'il a menée dans son pays.

 

 

Entre biographie, confessions et récit de ses dernières heures, Yasmina Khadra dresse un portrait glaçant d'un des personnages les plus controversés du 20è siècle.

 

 

"Votre aura est mon étoile polaire." p.96

 

"Je suis fou de rage. Cette larve de Mansour a osé porter la main sur moi. J'ai fait exécuter des proches pour moins que ça. Mes geôles pullulent d'indélicats, de suspects, de mécontents, d'imprudents, de gens qui ont eu le tord d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Je ne tolère pas que l'on discute mes ordres, que l'on remette en question mes jugements, que l'on fasse la moue devant moi. Ce que je dis est parole d'évangile, ce que je pense est présage. qui ne m'écoute pas est sourd, qui doute de moi est damné. Ma colère est une thérapie pour celui qui la subit, mon silence est une ascèse pour celui qui le médite".

 

 

 

Merci à l'opération

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:08 - Contemporains - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur La dernière nuit du Raïs

    J'ai beaucoup aimé la plume incisive de cet auteur ! Sa manière de se glisser dans la peau du dictateur aux multiples visages (et aux nombreux secrets) s'avère très convaincante. Tout le descriptif des derniers instants de l'autocrate panafricain est bien informé ; ce travail est d'autant plus méritoire que plusieurs versions du récit de la fin du régime ont circulé dans les médias...

    Posté par Makhno, 10 janvier 2016 à 18:41 | | Répondre
Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags