Calypso

Des conseils de lecture, bricolages et animations en littérature petite enfance, jeunesse et young adult.

18 janvier 2016

Si c'est la fin du monde

9782092563236

 

 Si c'est la fin du monde

Tommy Wallach

Nathan, 2016

480 p.

17.90 €

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Et si une météorite avait deux chances sur trois… de faire exploser la Terre dans deux mois ?
Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparait dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard.
Tout à coup, l’avenir n’a plus la même importance… L’anarchie s’installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer.
Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu’ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps…
blanc
Mon avis
Ce roman pose une question cruciale, qui n'est généralement pas traitée dans les autres romans de science-fiction à la mode depuis quelques années : que ferions-nous si la fin du monde approchait et qu'il ne nous restait que 2 mois à vivre ?
blanc
Nous suivrons le destin de quatre ados qui se côtoient, aux profils (et langages) très différents, mais qui, tous, n'aiment pas leur vie telle qu'elle est. Pression scolaire et familiale, mauvaises réputations, relations amoureuses foireuses, tous aspirent à autre chose, et c'est cette menace d'une collision fatale entre un astéroïde et la Terre qui va les pousser à se dépasser et s'émanciper pour enfin Vivre.     
J'ai aimé cette thématique de compte-à-rebours avec la mort qui amène forcément le lecteur à se poser des questions : peut-on continuer à vivre normalement quand on sait qu'on / que l'humanité va disparaître ? Qu'adviendrait-il dans le monde si une telle catastrophe se présentait ? Emeutes, pillages, meurtres ? Tommy Wallach nous apporte une réponse possible, à travers le regard de ses quatre personnages.
Passée la première moitié du livre, j'ai trouvé des longueurs dans le déroulement des différentes histoires, dont j'attendais dès le début une tension digne d'un thriller qui n'est pas arrivée.
blanc
"Tu sais, je crois que je suis la seule personne à être réellement heureuse depuis qu'on a tous entendu parler d'Ardor. Ca a été comme un coup de pied aux fesses, tu vois ? J'ai passé toute ma vie à faire ce que j'étais supposée faire, simplement parce que je pensais que les gens comme toi, les gens qui font juste ce qu'ils ont envie de faire, étaient stupides. Mais maintenant, je me demande : qui est le plus stupide ? Le mec qui suit ses propres envies, ou la fille qui suit les envies de quelqu'un d'autre ?" p.179
blanc
Merci aux éditions Nathan
blanc

Posté par _Lottie_ à 21:21 - Science-fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Si c'est la fin du monde

Nouveau commentaire