Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

04 février 2016

Belle époque

couv41780176

 

Belle époque

Elizabeth Ross

Robert Laffont, R  2013

395 p.

17.90 €

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

« Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. »
Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...

 

Mon avis

Partie d'une nouvelle peu connue de Zola, Les repoussoirs, Elizabeth Ross a imaginé tout un roman autour d'une des employées de l'Agence Durandeau. Elle l'explique en fin d'ouvrage, cette nouvelle, très courte, qu'on l'on pourra lire à la fin du roman, l'a beaucoup interpellée et poussée à écrire ce que pouvaient ressentir les "repoussoirs" et à donner leur point de vue, peu décrit chez Zola.

Nous suivons donc, dès les premières pages, l'arrivée de Maude à Paris et ses débuts dans l'agence. Son physique plus banal qu'ingrat lui vaut de sortir du lot et d'avoir une première cliente, très riche : la comtesse Dubern. En achetant les services de Maude pour sa fille Isabelle, elle espère mettre en avant ses atouts de façon subtile pour son entrée dans le grand monde mais aussi faire de Maude son espionne.

L'auteur a su reprendre dans ce roman les questions morales que Zola voulait soulever dans sa critique de la société du 19è, rongée par le culte de l'argent. Racontée du point de vue d'une employée, l'histoire de Maude nous montre le côté off de cette agence et ce qu'on peut ressentir à être utilisé pour sa laideur, le tout, au service de bourgeoises sans scrupules. Une réflexion sur la beauté qui interpelle : à quand de tels services dans nos sociétés actuelles ? Le personnage d'Isabelle montrera quant à lui la volonté d'émancipation de certaines femmes et d'accès à l'enseignement supérieur.

J'ai aussi beaucoup aimé la plongée dans ce Paris de l'exposition universelle 1889 et de la construction de la Tour Eiffel, dont on suit l'évolution et dont l'auteur rappelle qu'elle n'était que temporaire. Une époque dont je suis amoureuse et dont j'aurais aimé avoir encore plus de descriptions ! Mais il m'a manqué un petit quelque chose, dans le personnage de Maude, pour que ce livre soit un coup de coeur.

 

 

Belle époque fait partie de la sélection 2015-2016 du Prix des Incorruptibles 3è / Lycée

 

Logo Incorruptibles

 

 

"Notez ces cheveux, à peine plus remarquables que de la paille mouillée ; ce nez en trompette ; ces taches de rousseur et ce teint fané ; et ce regard éteint - bovin dans l'expression, dirais-je, et d'une couleur quelconque. Notez enfin, je vous prie, cette carcasse mal charpentée, ces os saillants, récite Durandeau.

Mon coeur est percé par les mille épines que contient cet inventaire, cette liste de défauts, mes défauts, prononcée par ce petit bonhomme avec une telle désinvolture."

 

 

 Exposition vue de ballon  image d'époque

 

Posté par _Lottie_ à 14:16 - Historique - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Belle époque

    Décidément, ça me donne vraiment envie !!

    Posté par petite noisette, 04 février 2016 à 21:58 | | Répondre
    • J'ai frôlé le coup de coeur ! Je ne me rappelais plus qu'il était dans la sélection des Incos. Ça faisait plus de 2 ans que je l'avais dans ma Pile à Lire

      Posté par _Lottie_, 06 février 2016 à 11:04 | | Répondre
Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags