Calypso

Des conseils de lecture, bricolages et animations en littérature petite enfance, jeunesse et young adult.

12 mai 2016

Une vie entre deux océans

couv31199820

 

amour-coeur-00080

Une vie entre deux océans

M. L. Stedman

Le Livre de Poche, 2012

521 p.

7.90 €

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l’île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu’à ce jour où un canot vient s’échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d’un homme, ainsi qu’un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d’être parents, Isabel demande à Tom d’ignorer les règles, de ne pas signaler « l’incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices…

 

 

Mon avis

Quelle claque ce livre !

Déjà, pour ses personnages. On s'attache très vite à Tom, jeune homme secret marqué par une guerre où il fut un vrai héros, et Isabel, qui par amour, accepte sans hésiter à le suivre dans une vie recluse, simple mais heureuse, et qui va lentement dépérir à chacune de ses fausses-couches.

Puis, quand un jour, comme une réponse à ses prières, un bébé arrive par miracle vivant jusqu'à eux, on ne peut que comprendre le dilemme qui va se poser à ce couple sans histoires et le choix qu'ils vont faire. L'auteur décrira alors avec brio le terrible cas de conscience qui va se poser aux personnages. Car Tom est prêt à tout pour rendre sa femme heureuse, lui qui lui impose une vie que si peu d'autres auraient accepté, mais pas à enfreindre les règles, alors qu'Isabel, qui a un besoin viscéral d'être mère, s'est déjà attachée à l'enfant. Mais, sous couvert d'être isolés, peut-on aller contre les lois et vivre dans le mensonge sans en subir les conséquences un jour ou l'autre ? Les dommages collatéraux ne tarderont pas à venir détruire ce qui était au départ un huis-clos idyllique.

 

Un roman bouleversant qui a remporté le Prix des Lecteurs 2015.

 

blanc

"De même que dans les champs de blé où l'on sème bien plus de grain que ce qui peut arriver à maturité, Dieu semblait éparpiller des enfants excédentaires, pour les récolter selon un calendrier impénétrable. Le cimetière de la ville avait gardé fidèlement trace de tout cela, et les stèles, parfois penchées de côté comme des dents sales et branlantes, racontaient sans ambages des vies happées trop tôt par la grippe, une noyade, la chute capricieuse d'un arbre, voire par la foudre. Mais, à partir de 1915, les mensonges commencèrent. Des garçons et des hommes, de tout le district, moururent par dizaines et pourtant les cimetières se turent."

blanc

"Tout comme le mercure qui contribuait à la rotation de la lumière, Isabel était... un mystère. Capable de soigner comme d'empoisonner; capable de porter tout le poids de la lumière mais aussi de la diffracter en un millier de particules impossibles à attraper, s'égayant dans toutes les directions."

blanc

"Tu as enduré tellement d'épreuves, mais tu es toujours content. Comment fais-tu ? J'ai choisi de l'être. Je peux laisser ruiner mon passé, consacrer mon temps à haïr les gens pour ce qu'ils ont fait ou je peux pardonner et oublier. C'est tellement moins fatigant. Il suffit de pardonner une fois. Tandis que la rancune, il faut l'entretenir à longueur de journée, et recommencer tous les jours."

 

 

 

blanc 

Posté par _Lottie_ à 19:46 - Drames - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Une vie entre deux océans

    Ta chronique me donne envie de lire ce livre, je vais le rajouter à ma WL ^^ Le thème me plait beaucoup et les citations me font très envies

    Posté par Telrian, 12 mai 2016 à 21:28 | | Répondre
    • Super C'était difficile de ne pas trop en dire dans mon avis, mais tu verras, c'est un livre bouleversant

      Posté par _Lottie_, 13 mai 2016 à 15:35 | | Répondre
  • Je suis totalement d'accord: ta chronique éclairante aimante à ce livre, tu établis son envergure massive ! Je l'ai d'ailleurs commandé ce soir, c'est le genre d'histoire poignante dont j'ai besoin... Et puis, la symbolique du phare, avec son infinité de sens figurés me séduit grandement. Poétiquement, régulièrement, chaleureusement, le phare perce l'obscurité qui, sinon, cherche à tout dévorer nuitamment avec les hordes de ramphorhynchus (enfin je le pense modestement, instinctivement)...

    Posté par Makhno, 13 mai 2016 à 22:50 | | Répondre
    • Pourtant je ne rends pas justice au livre par peur d'en gâcher la lecture en racontant tout... C'est cool si tu l'as acheté

      Posté par _Lottie_, 13 mai 2016 à 23:14 | | Répondre
  • J'espère le recevoir en début de semaine (commande sur le site fnac), je suis impatient d'entamer cette lecture. ... En attendant, ce week-end, je vais savourer le dernier livre paru sur la vie du Che !

    Posté par Makhno, 14 mai 2016 à 09:56 | | Répondre
Nouveau commentaire