Calypso

Des conseils de lecture, bricolages et animations en littérature petite enfance, jeunesse et young adult.

03 janvier 2017

Ma meilleure amie s'est fait embrigader

couv6486292

 

Ma meilleure amie s'est fait embrigader

Dounia Bouzar

De la Martinière, 2016

235 p.

14.50 €

 

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Comment peut-on passer d'une vie de jeune "normal" à celle de prétendant au Djihad ? Comment la radicalisation arrive-t-elle ? Par quelles étapes ? Quel processus ? Pourquoi l'entourage ne voit-il rien ? Dounia Bouzar s'est glissé dans la peau d'une fille dont la copine s'est faite embrigadée... Elle raconte comment elle n'a rien vu, et ensuite, elle réalise toutes les étapes par lesquelles Camille est passée avant d'être complètement happée.
Un récit qui permet de raconter toutes les étapes d'embrigadement et tous les signes de la radicalisation, mais de manière plus intimiste et moins moralisatrice.

 

 

Mon avis - attention spoilers

J'avais très envie de lire (et d'acheter pour le collège) des livres sur Daesh et l'embrigadement des jeunes et suis tombée sur celui-ci à la médiathèque pendant les vacances. Je le connaissais pour l'avoir vu passer sur des blogs, avec des avis pas toujours très sympas... que j'ai un peu de mal à comprendre car j'ai trouvé ce livre très bien. Bon ok, la présence d'une des héroïnes au Bataclan était peut-être un peu too much et mal développée par la suite, et j'aurais voulu que l'auteur aille jusqu'au bout en laissant Camille partir en Syrie, mais les mécanismes de l'embrigadement et de la radicalisation sont très bien décrits et expliqués, tout comme les mauvaises interprétations et déformations de que sont l'Islam ou le Coran par Daesh.

L'auteur a choisi de faire un récit à deux voix : celle de Camille, qui se laisse manipuler par un inconnu rencontré sur Internet et qui se convertit dans l'espoir de trouver un avenir meilleur et de rejoindre un époux idéalisé, et celle de Sarah, qui voit sa meilleure amie se métamorphoser et tentera de la sauver.

Plutôt que de n'avoir que le point de vue de Sarah, comme le titre pourrait le laisser supposer, on voit donc tout le processus de radicalisation de l'extérieur mais aussi de l'intérieur, avec les confidences de Camille. J'ai trouvé cette double approche très intéressante, d'autant plus que Sarah et sa famille, de confession musulmane, contrebalancent les dérives de Sarah en nous expliquant en quoi cette vision n'est pas celle de l'Islam, quand Camille, elle, subit le lavage de cerveau de plusieurs inconnu(e)s qui tiennent le discours des intégristes.

Il est aussi intéressant de voir, au tout début du livre, comment Camille va basculer, en se laissant séduire par les fameuses théories du complot que les ados aiment relayer et par son utilisation irréfléchie des réseaux sociaux.

 

 

"Je suis une enfant perdue, je me sens exclue de votre monde. Laissez-moi rêver le mien..."

 

"Daesh n'utilise pas son idéologie pour gérer un État, il utilise un État pour satisfaire son idéologie qui se résume à un projet d’extermination de tous ceux qui ne pensent pas comme lui dans le monde entier."

 

"A celui qui se destinait à des métiers altruistes, ils font miroiter l'illusion d'un projet humanitaire qui consisterait à sauver les enfants gazés par Bachar Al-Assad. A celui qui s'est senti humilié, ils proposent de se venger en construisant une société supérieure, qui détiendrait la vérité. A celle qui a besoin de protection, ils proposent un prince. A celui qui a besoin d'être utile, ils font croire qu'ils vont régénérer le monde."

 

 

 


Commentaires sur Ma meilleure amie s'est fait embrigader

    Livre très intriguant, ça m'intéresserait de le lire ^^

    Posté par Le coin d'Emilie, 04 janvier 2017 à 10:11 | | Répondre
Nouveau commentaire