Calypso

Des idĂ©es de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collĂšge ☕.

29 janvier 2017

🍃 Le peuple du chemin 🍃

le-peuple-du-chemin

 

Le peuple du chemin

Marion Achard

Talents Hauts, 2017

96 p.

12 €

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Nous avons marchĂ©, des jours et des jours. La forĂȘt devenait marĂ©cage, les riviĂšres, simples ruisseaux et le soleil ne perçait plus Ă  travers les grands arbres. L'ombre nous a rassurĂ©s, elle nous a abritĂ©s. Nous nous sommes cachĂ©s si loin que nous Ă©tions persuadĂ©s de ne jamais revoir les Ă©trangers. Jamais je n'aurais pensĂ© qu'ils arriveraient jusqu'Ă  nous...

 

Mon avis

Un roman fort qui nous plonge au coeur de l'horreur en racontant, du point de vue de Daboka, le massacre de sa tribu par une compagnie de dĂ©forestation. En choisissant de donner la parole Ă  cette jeune indigĂšne, l'auteur nous fait partager l'incomprĂ©hension et la violence de ses rencontres avec ces hommes blancs, leurs machines et leur cruautĂ©. EpargnĂ©es, arrachĂ©es Ă  leur forĂȘt et Ă  leur famille, Daboka et sa cousine Loca n'auront pas la mĂȘme rĂ©action : quand l'une finit par s'adapter Ă  son nouveau mode de vie, l'autre ne rĂȘve que de retrouver sa libertĂ©...

Inspiré d'une histoire vraie, ce livre est soutenu par Amnesty International et se termine par quelques pages complémentaires pour expliquer aux jeunes lecteurs ce qu'est la déforestation et son impact terrible sur les tribus amazoniennes qui se battent pour préserver leur territoire.

 

 

" Je m'appelle Daboka.

Je vis dans le ventre de la forĂȘt." p.5

 

"Pas à pas, nous avançons, nous approchant de l'odeur qui grandit et s'accroche à nous, chaude et écoeurante.

Et quand la puanteur est totale, tellement forte qu'elle presse nos poumons et pique les yeux, l'impensable est devant nous.

Juste lĂ .

Le chemin s'arrĂȘte.

Coupé en deux.

Par un ruban noir bleuté si large que personne ne pourrait sauter par-dessus.

Si long qu'on n'en voit pas la fin.

Et quand je penche la tĂȘte pour mieux regarder, je constate que cette bande Ă©trange se dĂ©roule et disparaĂźt tout au bout de l'horizon.
La forĂȘt se divise de part et d'autre du ruban.

Eventrée." p14-15

 

 

"Quand j'arrive, je ne comprends pas. La fumĂ©e des feux peine Ă  s'Ă©lever Ă  travers les feuillages et se mĂȘle aux lambeaux de brume. La forĂȘt est d'une pĂąleur inhabituelle, comme dĂ©lavĂ©e par le brouillard.

Et puis je vois les corps par terre.

Mon pĂšre, ma mĂšre, Akara prĂšs du feu, Shana, Mamata, Sissipi sous les palmes.

Immobiles.

Leur sang s'échappe de petits trous noirs creusés dans leur peau." p.37

 

 

 

Merci aux Ă©ditions Talents Hauts

Afficher l'image d'origine

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:40 - Drames - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur 🍃 Le peuple du chemin 🍃

Nouveau commentaire
Des idĂ©es de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collĂšge ☕.


Tags