Calypso

Des conseils de lecture, bricolages et animations en littérature petite enfance, jeunesse et young adult.

10 février 2017

Là où tombent les anges

couv70496241

 

Là où tombent les anges

Charlotte Bousquet

Gulf Stream, 2015

396 p.

17 €

 

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeu

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

 

Mon avis

A travers plusieurs portraits de femmes, réunies autour de l'héroïne, Solange, Charlotte Bousquet nous montre comment la vie s'est poursuivie pour celles et ceux qui ne sont pas au combat, le rôle qu'ont joué les femmes durant la Première Guerre Mondiale, mais aussi comment les femmes ont cherché et réussi à s'émanciper de la domination masculine.

Les différentes figures féminines que l'on croise sont remarquables et très attachantes, avec des profils divers qui donnent à voir tout un panel de métiers exercés par les femmes (artistes, infirmières, journalistes, manutentionnaires dans les usines, marraines de guerre...) et de situations auxquelles elles pouvaient être confrontées (époux violents ou infidèles, fiancés combattant au front, homosexualité à cacher...).

Ce roman est donc surtout centré sur la vie à l'arrière du front mais pas seulement. Grâce aux correspondances de ces femmes, nous avons aussi des lettres relatant la dureté des combats, la vie dans les tranchées et la rancoeur éprouvée par certains soldats qui imaginent les femmes poursuivant une existence frivole pendant qu'eux vivient l'enfer.

 

Un vrai bijou qu'il faut lire si vous voulez un roman fort qui aborde la Première Guerre Mondiale différemment !

 

 

 

"Quand les hommes sont partis, vous avez pris leur place : vous avez dévoilé votre jeu. Vous n'êtes ni frêles ni dépendantes. Et vous êtes aussi compétentes qu'eux. Si j'étais eux, je serais un peu effrayée, tout de même.."

 

"Noël approche. Pas de permission pour les soldats. Clémence désespère et moi, je respire puisque Robert ne rentre pas à Paris. Ici, on prépare les fêtes avec ferveur : tu ne peux imaginer le nombre de colis bourrés de lainages, chocolats, pipes, tabac et gilets de corps qui partent chaque jour sur le front. Dans tous les journaux, on fait appel au dévouement des mères, épouses et sœurs. Travaillez plus, travaillez jusqu’à tomber d’épuisement, travaillez même si vous n’êtes pas payées, la France et vos hommes vous en seront reconnaissants. Les vitrines des grands magasins regorgent de produits en tous genres destinés aux Poilus et à leurs fils. Et bien sûr, les réclames, dans les journaux, vantent mille et un articles destinés à améliorer l’ordinaire des soldats… Clémence a failli acheter des pilules destinées à fortifier le sang de son mari. Heureusement, Marthe l’en a empêchée ! L’une de ses collègues a envoyé des médicaments du même genre à son fils, et il a été malade pendant une bonne semaine."

 

 

 

 

 


Commentaires sur Là où tombent les anges

Nouveau commentaire