Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

09 mars 2017

La carotte et le bâton

couv23801284

 

La carotte et le bâton

Delphine Pessin

Talents Hauts, 2017

192 p.

8 €

 

 

 

Ma note : 20/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Émilie fait sa rentrée de troisième dans un nouveau collège, dans la même classe que son amie, Cloé.
Très vite, Émilie devient la cible préférée de Barbara, la « star » du collège, et de toute sa bande qui l’insultent parce qu'elle est rousse, s’amusent à lui jeter de la nourriture dessus et vont même jusqu’à la blesser. Émilie supporte tout cela stoïquement, jusqu'à ce que Cloé préfère s’éloigner d’elle pour ne pas risquer de devenir elle aussi une cible.

 

Mon avis

Il se trouve que je travaille en ce moment sur le harcèlement pour un EPI avec les 4è. Cette nouveauté de chez Talents Hauts tombait donc à pic ! J'ai beaucoup aimé cette lecture, que j'ai lue d'une traite et qui est très proche de ce j'ai pu moi aussi subir au collège.

L'auteur donne la parole à deux ados, qu'on peut qualifier de meilleures amies, et qui vont être confrontées au harcèlement : Emilie en tant que victime et Cloé en tant que témoin.

Le principe vicieux du harcèlement est très bien restranscrit : tout commence par des moqueries autour des cheveux roux d'Emilie, pour se transformer en un jeu horrible ("la carotte et le bâton", je vous laisserai découvrir le principe) et les humiliations et violences physiques aller crescendo. Emilie est complètement dépassée par cet acharnement sur elle qu'elle ne comprend pas, de plus en plus d'élèves s'y mettant pour être bien vus de cette peste de Barbara, et par la distance que va prendre son amie.

J'ai trouvé les deux profils très justes, aussi bien Emilie, qui souffre mais n'ose pas demander de l'aide aux adultes par peur des représailles, que Cloé, qui ne participe pas aux humiliations mais craint de devenir elle aussi une paria du collège en aidant ouvertement celle qui est pourtant sa copine.

On pourrait reprocher au récit de montrer certains membres de l'équipe éducative (pas tous) ne prenant pas la mesure de la souffrance et de la détresse d'Emilie. C'est l'opposé du message que l'on voudrait donner à nos élèves mais la situation est malheureusement plausible puisque c'est celle qu'on a vécue avec mes parents ! 

blanc

"Les autres ont ricané. J'ai répliqué sans les regarder vraiment, presque à voix basse :

- Barbara, pourquoi tu m'as fait tomber tout à l'heure ?

Barbie a écarquillé les yeux.

- De quoi tu parles ? C'est quand même pas ma faute si tu t'es cassé la gueule !" p.37

blanc

"Lorsqu'Emilie est tombée et s'est fait mal au genou, je me suis convaincue qu'il ne fallait pas dramatiser les choses. Comme si en parler donnerait du poids à un acte somme toute anodin. Je n'avais pas encore compris que c'était justement le poids des mots qui aurait évité ce qui s'est passé ensuite." p.53

blanc

"Je me disais que si je ne répondais pas à la provocation, ils finiraient par se lasser. Je les imaginais, pareils à un nid de frelons : si on ne bougeait plus, ils s'arrêtaient de piquer." p.90

blanc

"La vérité c'est que j'avais honte. Honte de ne pas savoir me défendre. Honte de subir sans broncher les brimades quotidiennes. Comment parler à mes parents, en sachant par avance la déception qu'ils ne manqueraient pas d'éprouver ? J'avais peur aussi. Si je parlais, je savais pertinemment qu'ils appelleraient le collège. Et si Barbara et les autres avaient des ennuis à cause de moi, ils me le feraient payer très cher." p.107

blanc

 

Merci aux éditions Talents Hauts

 

blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 17:44 - Drames - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur La carotte et le bâton

    Moi aussi je me suis totalement reconnue dans ce personnage, même si moi je n'ai jamais osé rien dire
    Il est vraiment pas mal ce roman !!

    Posté par petite noisette, 15 juin 2018 à 16:32 | | Répondre
Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags