Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

08 mai 2017

Le banc

9782748513523

 

Le banc

Sandrine Kao

Syros, 2013

96 p.

6.35 €

 

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Le midi, Alex mange incognito dans le parc le repas que lui a préparé sa mère. Mais depuis quelque temps, une main anonyme s’amuse à tracer sur son banc des inscriptions au Tipp-Ex qui le visent directement. « Alex, tronche de nem », « Alex, bol de riz »... Alex est d’origine taïwanaise. Blessé et en colère, il efface chaque nouvelle insulte. Heureusement, son amie Sybille a d'autres idées pour affronter ce problème délicat.

blanc

Mon avis

La plupart des livres qui traitent du racisme mettent en scène le racisme envers les personnes noires mais aucun autre à ma connaissance ne l'abordait envers les asiatiques. Des surnoms, des remarques racistes, Alex en entend souvent au collège. Quand il découvre les insultes inscrites sur le banc sur lequel il déjeune tous les midis, c'en est trop, il veut trouver qui est l'idiot qui s'attaque à lui ainsi gratuitement !

On sent clairement que Sandrine Kao, elle-même d'origine taïwanaise, apporte son vécu dans ce que ressent son personnage et les préjugés qu'il veut combattre. L'intrigue se centrera ensuite surtout sur la relation père-fils difficile entre le jeune Alex, qui vit seul en France avec sa maman, entourés par la communauté asiatique de leur ville, et son père reparti vivre à Taïwan. Deux thématiques qui vont se lier parfaitement dans ce petit roman !

blanc

"Les gens, ils ne font pas la différence entre les Vietnamiens, les Laotiens, les Cambodgiens, les Chinois, les Japonais, les Coréens : pour eux, ce sont tous des "chinetoques". Ou des niakoués, des noiches, des bridés, des bols de riz, des bouffeurs de chien... Alors, moi qui suis originaire de Taïwan, n'en parlons pas ! Personne n'est capable de dire où ça se trouve ni ce que c'est." p.16

blanc

"-Ah, t'es de Thaïlande ! a répliqué Yann.

- Ben non, ducon, si je venais de Thaïlande, ce n'est pas parce que le nom commence par le même son que c'est le même pays !

- Ah oui, Taïwan comme dans made in Taïwan !" p.16

blanc

"De toute manière, qu'on soit étranger, gros, laid, boutonneux, ou même sans défaut visible, les gens trouvent toujours de quoi se moquer. Alors, avoir l'aaparence d'un étranger, c'est comme une tare qu'on traîne avec soi, comme un gros bouton qui nous défigure le visage. Parfois, on l'oublie, mais les autres sont là pour nous le montrer du doigt." p.31

 

"De toute façon, dans leur couple, ça n'allait déjà plus. Alors, au lieu de profiter de ces moments où nous étions enfin réunis, nous restions silencieux, dialoguant à peine. Il m'ébouriffait les cheveux, se contentait de me sourire et de me rapporter un jouet. Un père comme ça, je n'en veux pas." p.49

 

blanc

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 12:17 - Récits de vie - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Le banc

    Dans la catégorie racisme et harcèlement envers une Japonaise, il y a aussi "Banzai Sakura" de Véronique Delamarre Bellégo. (Je commente rarement, mais ton blog m'est d'une grande aide pour préparer mes commandes au collège ! Merci pour ton partage de lectures !)

    Posté par Léa, 08 mai 2017 à 19:00 | | Répondre
  • Merci beaucoup ! Et pour l'idée lecture (je note) et pour le blog ! C'est le genre d'encouragement qui donne envie de lui consacrer toujours plus de temps

    Posté par _Lottie_, 09 mai 2017 à 08:11 | | Répondre
Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags