Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

28 juin 2017

Cette étoile ne s'éteindra pas

 

9782092572511

 

Cette étoile ne s'éteindra pas

Esther Earl, Lori et Wayne Earl

Nathan, 2017

448 p.

17.95 €

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

 

Présentation éditeur

La vie et les mots d'Esther Grace Earl, la jeune fille qui a inspiré le personnage d'Hazel à John Green.
Un livre poignant, regroupant écrits et documents sur Esther Earl, la jeune fille qui a inspiré à John Green le personnage féminin de Nos étoiles contraires.

Une jeune fille qui brille à travers tout le livre par sa joie et sa soif de vivre.
blanc
Mon avis
blanc
A l'âge de douze ans, anormalement fatiguée et vivant à l'époque en France, Esther et sa famille apprennent qu'elle est atteinte d'un cancer de la thyroïde. Nous avons entre les mains son journal intime, complèté de témoignages de ses proches, de dessins, souvenirs et photos. Il est donc évidemment très émouvant de lire ces pages, d'autant plus qu'Esther est attachante, dans sa personnalité comme dans son combat contre la maladie. Altruiste, courageuse et ne manquant pas d'humour, Esther livre son quotidien, ses joies et ses pensées, comme n'importe quelle ado. Nous suivrons jour après jour l'évolution du cancer, avec des moments d'espoirs où l'on oublierait presque qu'Esther est gravement malade et d'autres, bien plus tristes, où les traitements et les hospitalisations rythment la vie de toute cette famille, qui donne des nouvelles d'Esther via un site Internet dont nous avons des copies.
On apprend également que John Green, qui signe la préface du livre, l'a rencontrée via leur passion commune pour Harry Potter et sa communauté de fans. Sans être son incarnation, le personnage d'Hazel dans Nos étoiles contraires est donc inspiré d'Esther (là, ce n'est qu'un détail, mais ça m'énerve un peu car John Green affirmait clairement ne s'être inspiré d'aucune jeune fille...)

On pourra donc conseiller ce livre aux lecteurs ayant adoré Nos étoiles contraires comme lecture complémentaire sur le thème de la maladie, avec ici, une histoire vraie, donc encore plus poignante.

 

 

"Et ces derniers temps, je pense pas mal aux garçons, hum hum. C'est trop bizarre : j'ai rêvé que j'embrassais un garçon (je ne sais pas qui), et puis que je l'embrassais encore, et c'est pour ça que je pense aux garçons. Donc, j'y ai beaucoup réfléchi  et, si je dois mourir, j'aimerais bien vivre une autre expérience d'ado normale, à savoir embrasser un garçon. :) J'ai un peu honte de penser ça, parce qu'au milieu de mes efforts pour passer plus de temps avec ma famille et me baiser. Mais rien à faire, je rêve d'embrasser quelqu'un. C'est un truc normal que je ne connaîtrai peut-être jamais, encore une chose dont je serai privée. Soupir." p.110-111

 

"Vendredi dernier, Esther a fait un tour (en fauteuil roulant, poussée par Angie) dans le cimetière pour se choisir un emplacement. Suis-je vraiment en train de dire ça ? Quel parent aide son enfant à choisir son emplacement au cimetière ? Ce n'est pas ce que nous voulons. La joie et la tristesse que j'ai éprouvées en regardant ces deux soeurs arpenter les lieux ensemble... c'était surréaliste. Je ne peux pas expliquer pourquoi, même confrontés à la fin de l'innoncence, nous continuons à espérer." p.255

 

 

20170625_123706

 

20170625_123605

 

20170625_123824

 

 

 

Merci aux éditions Nathan

f58703_e8641e0735e1418ca033b681cda65aca~mv2

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:24 - Drames - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Cette étoile ne s'éteindra pas

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags