Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

28 juillet 2017

#bleue

couv14157088

 

#Bleue

Florence Hinckel

Syros, 2015

255 p.

15.95 €

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Silas vit dans une société où tout est fait pour vivre sereinement. Chaque jour, la Cellule d'Eradication de la Douleur Emotionnelle efface les souvenirs douloureux. Plus de deuil ou de dépression, juste un point bleu au poignet comme signe d'une souffrance évitée. Sur le Réseau, les gens partagent tous leurs faits et gestes, "veillant" les uns sur les autres. Silas est un grand romantique : il préfère garder pour lui les moments intenses de sa relation avec l'incandescente Astrid... Mais quand sa petite amie se fait renverser par une voiture, il est immédiatement emmené par les agents de la CEDE. Pour oublier.

 

Mon avis

Florence Hinckel imagine une monde, un futur possible, dans lequel la souffrance doit être éradiquée pour préserver les habitants, et surtout les mineurs, de tout sentiment violent. Les Hommes seraient plus civilisés et heureux puisque, dès qu'ils ressentent une émotion négative forte, la CEDE intervient pour l'effacer de leur cerveau et symboliser ce rite par un point bleu sur leur poignet. Avoir plusieurs de ces points bleus serait même la marque sociale d'intelligence de la part de ceux qui acceptent de ne plus souffrir. Et pour complèter cette recherche de la bienveillance entre citoyens, tous sont hyper-connectés à un réseau social via lequel on se rassure en donnant des nouvelles 24h/24h.

Cette société pourrait donc se rapprocher d'une utopie mais en effaçant la souffrance, n'efface-t-on pas aussi les souvenirs et toutes les émotions qui leur sont liées ? peut-on refuser cette vie aseptisée qui est imposée par le gouvernement ? Silas va se retrouver confronter à ces questions quand il apprend la mort de sa petite amie.

 

L'histoire alternera celle de Silas et celle d'Astrid, sous forme de flashback, pour proposer une réflexion vraiment intéressante sur des dérives possibles de notre société, portée par une belle histoire d'amour et toute la sensibilité dont sait faire preuve Florence Hinckel.

 

 

"Il semblerait qu'au-delà de trois passages, les émotions soient gravement altérées. Ce qui paraît le plus choquant, d'après chacun des témoins, c'est le manque d'empathie et de compassion qui en découle. Ces gens craignent que la bonté ou la solidarité ne soient amenées à s'éteindre peu à peu, dans l'indifférence générale."

blanc
"La douleur rend vivant."
blanc
"J'aimerais tellement alerter le monde entier. Qu'il m'entende et qu'il m'écoute, et surtout qu'il me comprenne. j'aimerais le regarder dans les yeux. Qu'il se plonge dans les miens, et qu'on y voie mon âme. J'aimerais leur dire à tous : "Souvenez-vous de la vôtre. Souvenez-vous de l'âme du monde. Ne la perdez pas." J'aimerais parler à chacun, lui dire: "Toi qui m'écoutes, souviens-toi que tu es un humain. Souviens-toi de ce que cela signifie. Souviens-toi qu'être humain n'est pas facile, mais que c'est la plus belle chose qui soit. Souviens-toi que notre monde est fait d'oppositions: mal et bien, ombre et lumière, douleur et joie... inhumain et humain. Souviens-toi que si tu supprimes un élément d'un couple, tu anéantis le couple entier. Souviens-toi de la vie. De toutes les couleurs de la vie..."

 blancblanc

 

 

Posté par _Lottie_ à 11:06 - Science-fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur #bleue

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags