Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

25 mai 2018

Je voudra@is que tu

9782246780618-T

 

Je voudra@is que tu

Frank Andriat

Grasset jeunesse, 2011

154 p.

8 €

 

Ma note : 13/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Salomé, treize ans, aime chatter avec ses copains et ses copines. Avec Florine, sa meilleure amie, avec Saïd et Philippe, elle peut passer des heures à discuter de tout et de rien. Pour Salomé, Internet, c’est la vie réelle, la porte ouverte sur le monde et sur les autres qu’elle ne pourrait pas rencontrer autrement. Elle fait ainsi la connaissance de Michaël, seize ans, beau et bronzé, vivant à Tours, à quelques heures de chez elle en Bretagne. Ils apprennent à se connaître sans se rencontrer, à se dévoiler... Elle aime aussi chatter avec Coralie, fragile, solitaire. Coralie qui lui avoue qu’elle ne pourrait pas vivre sans ces échanges, Coralie qui lui demande de la rencontrer. Mais elle ira de surprise en surprise et découvrira que ceux avec qui elle chatte ne sont pas toujours ceux qu’elle croit…

 

 

 

Mon avis

J'ai trouvé ce petit roman sur une brocante, le thème des rencontres et échanges sur Internet m'intéressait. J'ai été assez surprise par le ton adopté dans le texte, qui mêle journal intime et conversations tchat, et la voie que prend l'histoire, qui ne collent pas vraiment avec la couverture et ce qu'on pourrait attendre ! J'imaginais une histoire centrée sur une romance 2.0. or il sera surtout question d'amitié entre une petite bande d'ados qui se connaissent "en vrai" et d'autres qu'ils vont rencontrer via leur tchat. L'auteur aborde les thèmes liés à Internet et ses dangers (addiction, mauvaises rencontres, échanges de photos dénudées, étalage de sa vie privée) via le vécu des personnages qu'ils confient aux autres et joue sur l'identité de ceux qui se cachent derrière des pseudos. On se demande ainsi tout le long de sa lecture si Salomé allait tomber dans un piège en tombant sous le charme de Michaël, qu'elle ne connaît qu'à travers ce qu'il raconte de lui. Un parallèle est aussi établi entre ce qu'on publie de soi sur Internet et ce qu'on confie à son journal intime, la frontière étant floue pour certains.

Des thèmes très intéressants donc, mais je n'ai pas beaucoup accroché à ce roman que j'ai trouvé un brin caricatural et à la fois assez grossier pour des 6è-5è dans le langage et les propos des personnages et pas assez poussé dans la réflexion sur Internet s'il s'adresse à des 4è-3è. J'ai aussi trouvé qu'un des rebondissements de l'histoire n'était pas crédible et arrivait de façon maladroite...

 

 

"C'est quand même chouette d'encore pouvoir croire à l'amour. Pas à la baise, à l'amour, au sentiment qui vous emporte le coeur jusque dans les étoiles. J'ai parfois l'impression que notre époque oublie d'être romantique, qu'elle oublie d'aimer. Quand je lâche un truc pareil, en classe, ça fait ricaner pas mal de monde. A force de mater des films pornos, certains confondent leur coeur avec leur cul."

 

 

"Finalement, je ne suis pas si mal que ça, bien au chaud à raconter ma vie sur ces pages. J'aime en effleurer le grain, la douceur. J'aime regarder l'encre turquoise de mon stylo qui pénètre dans la fibre du papier. Quand je fais ça, j'ai l'impression de sortir du monde réel. On n'écrit plus sur du papier aujourd'hui. Tout passe par l'ordi. Dans ce journal, je dis ma vie secrète. Sur mon PC, c'est différent."

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 16:03 - Récits de vie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Je voudra@is que tu

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags