Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

16 octobre 2018

Viser la Lune

 

couv19704789

 

Viser la Lune

Anne-Fleur Multon

Poulpe Fiction, 2017

166 p.

9.95 €

 

Ma note : 19/20

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 14 ans et habitent chacune aux 4 coins de la planète, mais de leur rencontre sur un forum, naissent tout à la fois une grande amitié ET une chaîne Youtube à succès ! Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo, d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté. Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

 

Mon avis

J'ai lu ce roman grâce au Défi Babelio et c'est une bien jolie découverte ! Les histoires d'amitié "girly" ne sont pas un genre que j'affectionne mais cette histoire-ci m'a beaucoup plu.

Les héroïnes sont très différentes les unes des autres, que ce soit dans leur caractère, leurs passions ou même le pays dans lequel elles habitent, mais ont pour point commun d'être isolées et de se sentir incomprises. Leur rencontre virtuelle donnera naissance à une amitié fusionnelle, un petit groupe sur lequel chacune pourra compter et trouver écoute et réconfort.

J'ai aimé cette belle rencontre entre quatre ados un peu seules chacune de leur côté et l'aspect positif que peut avoir Internet quand il est utilisé pour rencontrer d'autres personnes, échanger ou mener des projets. Les filles vont en effet avoir l'idée de créer une chaîne Youtube dans laquelle chacune pourra partager sa passion, un moyen supplémentaire pour renforcer leur amitié à distance, mais aussi de se responsabiliser et prouver à leurs parents qu'on peut leur faire confiance. En plus d'Internet, l'auteur aborde aussi dans ce roman beaucoup de sujets de société intéressants, comme le racisme (Aliénor est métisse), le sexisme (Itaï n'aurait pas le droit d'être douée aux jeux vidéos sous prétexte que c'est une fille) ou encore la relation parents-enfants.

Des héroïnes toutes super attachantes dont on aimerait être l'amie et qu'on a hâte de retrouver dans d'autres tomes !

 

 

"Je me demande toujours comment ma mère, si brillante et si pragmatique a pu tomber amoureuse de ce mec rêveur et un peu loser qui est devenu mon père adoré."

 

"Etre raciste, ça voulait dire se croire meilleur que celui qui est différent de nous. Etre raciste avait l'air d'être une maladie assez répandue, qui s'attrapait avec l'ignorance et la peur, et qui avait des symptômes assez moches et nuls."

 

 

 

 


Commentaires sur Viser la Lune

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags