Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

19 octobre 2018

Frankenstein

couv34478539

 

Frankenstein

Mary W. Shelley

Le Livre de Poche, 2013

336 p.

4 €

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

En expédition vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa sœur des lettres où il évoque l’étrange spectacle dont il vient d’être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d’un homme en perdition dans son traîneau. Invité à monter à bord, Victor Frankenstein raconte qu’il n’est venu s’aventurer ici que pour rattraper quelqu’un – qui n’est autre que la créature monstrueuse qu’il créa naguère, et qui s’est montrée redoutablement criminelle.

 

 

Mon avis

Voilà un grand classique, précurseur de la SF, que je voulais lire depuis longtemps et c'est la médiatisation autour du biopic sur Mary Shelley qui m'a incitée à sauter le pas.

J'ai été très surprise par ce texte, dans le bon et dans le mauvais sens. D'abord par sa grande qualité littéraire, bluffante pour une auteur aussi jeune ! (Mary Shelley n'avait que 18 ans). Je me suis régalée avec les belles tournures employées, que j'adore trouver dans la littérature du 19è. Ensuite, par la manière dont l'histoire est racontée, un récit à la première personne sous forme de flashback, celui de Victor Frankenstein, le créateur du célèbre monstre. Mais aussi, par les nombreuses longueurs que présente cette histoire, avec un narrateur qui se perd régulièrement dans des monologues sans fin dans le pur style romantique. Des passages longs et répétitifs qui m'ont profondément ennuyée... On ne croise finalement qu'assez peu la créature de Frankenstein, sa création est très vite abordée alors que c'est sûrement LE passage qu'on attend, et ses apparitions et prises de paroles (car oui, la créature parle, et plutôt bien !) sont trop rares.

J'aurais aimé trouvé bien moins de passages dans lesquels Victor Frankenstein se plaint de sa créature et de l'erreur qu'il a commise en réalisant cette prouesse scientifique, pour plus de passages centrés sur le monstre car ceux-ci sont passionnants. Loin de l'image d'un monstre stupide et juste effrayant, la créature de Frankenstein est dotée d'intelligence et de sensibilité. C'est sa confrontation aux humains, leur peur de la différence et leur méchanceté qui vont faire d'elle un monstre. Un monstre qui en voudra à son créateur de lui avoir donné ainsi égoïstement la vie, une vie destinée à la solitude, au rejet et à subir la haine des autres, donnant au texte une portée portée philosophique que je ne m'attendais pas à trouver dans ce roman qu'on aurait plutôt tendance à classer comme un roman d'horreur uniquement.

 

 

 

"Oh ! Vous, les étoiles, et les nuages, et la brise, que vous importent mes tourments ? Si vous avez vraiment pitié de moi, débarrassez-moi de mes souvenirs, de ma sensibilité, et laissez-moi sombrer dans le néant. Sinon, écartez-vous de moi, et laissez-moi seul dans mes ténèbres."

 

"Maudit soit le jour qui m'a vu naître ! m'écriai-je, désespéré. Damné créateur ! Pourquoi avez-vous façonné un monstre à ce point hideux que même vous, vous vous êtes détourné de moi, plein de dégoût ? Dieu dans sa pitié fit l'homme beau et attrayant, à sa propre image ; mais mon être est une version immonde du vôtre, rendue plus horrible encore par cette ressemblance. Satan, lui, avait au moins des compagnons, d'autres diables pour l'admirer et l'encourager. Mais moi, je suis seul et détesté de tous."

 

"- C'est vous qui avez tort, reprit le démon. Cependant, au lieu de proférer des menaces, je suis disposé à raisonner avec vous. Si je suis malfaisant, c'est parce que je suis misérable. Ne suis-je pas repoussé et haï par l'humanité entière ? Vous, mon créateur, vous voudriez me supprimer et triompher. Réfléchissez, et dites-moi pourquoi je devrais montrer de la pitié envers autrui, alors que personne n'en a envers moi ? Vous n'appelleriez pas cela un meurtre, si vous pouviez me précipiter au fond d'une de ces crevasses, et détruire cette carcasse qui est pourtant l'oeuvre de vos propres mains. Pourquoi respecterais-je l'être humain quand il me méprise ?"

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 18:32 - Science-fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Frankenstein

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags