Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

12 novembre 2018

Il faut gagner la bataille de Verdun

Il-faut-gagner-la-bataille-de-Verdun

 

Il faut gagner la bataille de Verdun

Catherine Cuenca

Oskar, 20116

184 p.

12.95 €

 

Ma note : 18/20

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Décembre 1916. Benoît et Max, deux adolescents, sont pris dans la tourmente de la Grande Guerre, sur le front de Verdun. Benoît, le Français, est brancardier. Max, l'Allemand, est cuisinier. Une offensive décisive se prépare. Dans moins de dix jours, quand les Français donneront l'assaut, Max et Benoît se retrouveront face à face, dans la boue, au milieu des blessés et des morts. Qui gagnera ? La tension est à son comble et le compte à rebours a commencé... Et puis le jour j est arrivé.

 

 

Mon avis

La collection Dix jours pour changer le monde nous propose de nous centrer sur un moment historique marquant et de suivre les 10 jours qui l'ont précédés. L'auteur présente ensuite, dans un épilogue bis, une fin alternative : que se serait-il passé si... ?

Ici, c'est la bataille de Verdun qui nous est racontée à travers les récits de deux adolescents pris dans l'horreur de la guerre malgré leur jeune âge, l'un engagé comme brancardier, l'autre comme cuisinier, chacun dans le camp ennemi de l'autre. Leur rencontre au sein des tranchées changera à jamais leur regard sur celui qui est l'ennemi à combattre et ils n'auront de cesse de s'inquiéter pour celui en qui ils se sont reconnus.

En plus d'expliquer aux jeunes lecteurs comment se sont déroulés les 10 derniers jours de la bataille de Verdun et de les sensibiliser aux horreurs des batailles dans les deux camps, ce roman porte donc un beau message d'espoir.

Dans sa fin alternative, l'auteur imaginera que ce soit les Allemands qui aient remporté la bataille et les conséquences qui en auraient découlé, pour la France et l'Allemagne, mais aussi pour nos deux personnages.

 

 

 

" Il paraît que les Français se préparent à donner l'assaut. Alors on les bombarde sans interruption pour les empêcher de mettre le nez hors de leurs tranchées. Et dès qu'on le pourra, on les attaquera. Verdun sera à nous pour Noël !"

 

 

" Qu'est-ce que c'est ? demande Benoît d'une voix blanche.

- Des servants de mitrailleuse qui ont grillé, répond Sosthène sans s'émouvoir. Les gars ont dû recourir aux lance-flammes pour réduire certains abris. Même à court de munitions, certains Boches refusaient de se rendre !

Benoît ne peut détacher son regard des deux silhouettes carbonisées. A côté d'une mitrailleuse au canon éclaté gisent des gourdes renversées. Comme celles que le jeune Allemand avait à la taille, la nuit précédente... De nouveau, le coeur de Benoît s'emballe. Le garçon serait-il mort torturé par les flammes ? Aucun des corps ne lui semble aussi mince et menu que celui de sa rencontre nocturne. Le porteur d'eau aurait-il survécu ?"

 

 

 

 

Dans la même collection :

 

Nathalie Le Cleï - Tous à la Bastille !.  Catherine Cuenca - L'Armistice n'aura pas lieu.  Mano Gentil - Morbleu ! Le roi s'est enfui ! - Louis XVI.  Catherine Cuenca - Il faut gagner la bataille de Waterloo.  Nathalie Le Gendre - La reine des Aurès contre le général Hassan.

Isabelle Wlodarczyk - Ils veulent tuer Henri IV.  Isabelle Wlodarczyk - Le pari insensé de Christophe Colomb.

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:57 - Historique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Il faut gagner la bataille de Verdun

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags