Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

18 mai 2019

Je n'existe plus

Je-nexiste-plus_OK-600x889

 

Je n'existe plus

Béatrice Bottet

Scrineo, 2019

280 p.

12.90 €

 

Ma note : 15/20

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Dans un futur très très lointain, sur la planète Noriange.
Armance Fredixen 41 et Al Stalina 27 ont créé une petite agence de recherches spatio-temporelles.
Mais à la suite d’une expérience, voilà qu’Armance a des ennuis : on ne la reconnaît plus, on ne la remarque plus, elle semble petit à petit devenir transparente. Bientôt, elle risque de s’effacer sans laisser de traces.
Qui pourra l’empêcher de disparaître à tout jamais, sinon son fidèle associé ?
Mais il faut faire vite…

 

 

Mon avis

De Béatrice Bottet, j'avais adoré les romans Le secret de la Dame en rouge et La Dame en rouge règle ses comptes. J'étais donc très contente de pouvoir découvrir une nouvelle histoire de son cru, d'autant plus qu'on part ici pour un roman de science-fiction dont le pitch me plaisait bien.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire puisqu'il faut tout de suite se projeter dans un univers futuriste avec son vocabulaire et son fonctionnement, et j'ai surtout trouvé qu'on mettait du temps à en venir au vif du sujet, mais je restais intriguée par la mésaventure vécue par Armance : pourquoi donc disparaît-elle progressivement aux yeux des autres alors qu'elle est toujours présente physiquement ? La jeune femme va devoir retracer l'histoire de ses ancêtres pour trouver où est l'erreur qui lui vaut de passer à une "existence incertaine". Et là, j'avoue que je n'ai absolument pas vu venir le rebondissement imaginé par l'auteur, une sacrée surprise qui donne une toute autre lecture à cette histoire ! Et pourtant, en relisant certains passages, il y avait des indices.

Même si j'ai moins aimé ce roman que ses deux précédents, j'ai retrouvé des éléments qui m'avaient beaucoup plu chez cette auteure, comme la relation amoureuse toute en pudeur entre ses héros et l'imagination dont elle fait preuve pour ses histoires, comme d'avoir choisi le thème de la modification du passé et de ses conséquences dans le futur.

 

 

"Nous prenons assez cher pour ces rectifications, parce qu'il faut vraiment être le dernier des crétins pour se livrer à ce petit jeu, sans compter que c'est tout de même d'un crime qu'il s'agit. Un crime "pour voir". Pour voir si on peut modifier le fil du temps qui passe. Les historiens l'ont pourtant démontré dans quantité d'ouvrages : le temps à tendance à rejoindre la forme qu'il aurait toujours dû avoir."

 

 

"- Dis-moi que je suis toujours là pour toi.

- Eh oui. Tu mets un peu trop de temps à disparaître pour ma tranquillité d'esprit, mais je fais avec.

Son ton faussement résigné... Son sourire craquant... C'était mon associé. Il ne faut jamais..."

 

 

"- Ecoute, me dit Al, si... si jamais... avant de t'oublier tout à fait, si ça devait arriver, je demanderai au laboratoire Marzolf de me mettre moi aussi en état d'existence incertaine. Ce sera sans doute le seul moyen de nous retrouver."

 

 

 

Merci aux éditions Scrineo

 

scrineo

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:41 - Science-fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Je n'existe plus

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags