Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

27 juillet 2019

Le Clan des Otori. 1

couv27704062

 

Le Clan des Otori. 1, Le silence du rossignol

Lian Hearn

Gallimard jeunesse, 2017

384 p.

8.80 €

 

Ma note : 15/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Sauvé d'une mort certaine est adopté par sire Shigeru, chef du clan des Otori, le jeune Takeo doit s'adapter à sa nouvelle existence. Mais d'où viennent ses dons prodigieux ? Devra-t-il choisir entre son amour pour la belle Kaede, sa dévotion à sire Shigeru et son désir de vengeance ?

 

Mon avis

Saga incontournable des années 2000, ces romans m'avaient toujours intriguée sans que j'ai particulièrement envie de les lire car le Japon ne m'attirait pas plus que ça à l'époque. En vue d'agrandir ma liste de lectures sur ce pays et l'ayant trouvé à la médiathèque, je me suis lancée.

J'ai passé un bon moment de lecture mais m'arrêterai à ce tome un. La galerie de personnages m'a plu, l'intrigue et les rebondissements aussi (bien que ce ne soit pas le type d'histoires que je préfère lire), tout comme le style de l'auteur, simple et poétique à la fois, mais il m'a manqué quelquechose pour vraiment apprécier ce roman : je n'ai pas trouvé le voyage au coeur du Japon médiéval et de ses légendes que j'espérais. Une petit déception donc de ce côté-là...

D'abord publié chez Gallimard pour un public adolescents et adultes (l'édition que j'ai lue), puis en format poche Folio adultes et enfin dans la collection Pôle Fiction en littérature jeunesse, ce roman peut effectivement très bien s'adresser aux deux publics, amateurs de combats, de complots et de fantasy.

 

 

"La mort vient sans prévenir et la vie est fragile et éphèmère. Personne n'y peut rien y changer, que ce soit par des prières ou des formules magiques.Les enfants pleurent face à cette réalité, mais les hommes et les femmes ne pleurent pas. Ils doivent endurer ce qui advient."

 

 

"Ses paroles me frappèrent. J'étais utile à mes maîtres, à sire Shigeru, à Kenji, à la Tribu. J'étais né avec des talents obscurs que je n'avais pas demandés, mais que je ne pouvais m'empêcher de tester et de perfectionner, et c'était à eux que je devais ma situation actuelle. Sans eux, je serais sans doute mort. Avec eux, je m'enfonçais chaque jour davantage dans ce monde de mensonge, de dissimulation et de vengeance."

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:20 - Fantastique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Le Clan des Otori. 1

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags