Calypso

Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.

27 août 2019

Harriet Tubman : la femme qui libéra 300 esclaves

60840247_1054161141452024_7890704926844649472_n

 

Harriet Tubman : la femme qui libéra 300 esclaves

Anouk Bloch-Henry

Oskar, 2019

170 p.

14.95 €

 

Ma note : 19/20

 

 

 

 

 

 

Résumé éditeur

Ce livre est le récit d’une femme hors du commun : Harriet Tubman, esclave, fille et petite-fille d’esclaves. Avec une grande intelligence et un sang-froid sans faille, elle s’évade à l’âge adulte, puis retourne vingt fois, à pied, de nuit et par les bois, dans le Sud où sa tête est mise à prix 40.000 dollars pour libérer sa famille et plusieurs centaines d’autres esclaves. Puis, engagée pendant la guerre de Sécession, elle fut la première femme à diriger une expédition armée qui permit encore la délivrance de nombreux esclaves.

 

 

Mon avis

Racontée à la première personne, cette biographie nous invite à découvrir une femme au courage exceptionnel qui mérite d'être plus connue. Née esclave, frappée et punie sans justifications depuis son enfance, Araminta Ross de son vrai nom enchaîne les maîtres aux traitements souvent cruels et ne rêve que d'une chose : s'enfuir. Des années plus tard, poussée par des visions divines due à une grave blessure à la tête, et malgré les dangers qui l'entourent, elle parviendra à atteindre la frontière seule.

Mais elle n'en restera pas là : connaissant désormais le chemin, elle entreprend de retourner sauver les siens. Le début d'une vingtaine d'allers-retours qui lui permettra de sauver 300 autres esclaves, aidée par tout un réseau d'anti-esclavagistes.

Ce récit est passionnant sur plusieurs plans, que ce soit le personnage d'Harriet, une femme très simple (les tournures de phrases choisies par l'auteur le retranscrivent très bien) mais au courage et à l'altruisme incroyables, ou le contexte historique très riche et mouvementé des Etats-Unis de l'époque, déchirés entre esclavagistes et abolitionnistes, basculant dans la Guerre de Sécession.

 

 

"Quand j'arrive dans sa maison, la première chose que je vois, c'est que le fouet est en vue sur la cheminée. Le fouet, c'est parce que si on bat pas les Nègres, ils passent leur temps à rien faire."

 

 

"Ainsi y a plus de Terre promise... Seigneur, Seigneur, où es-Tu ? Pourquoi m'abandonnes-Tu si près du but ?

C'est une mauvaise journée, Seigneur, je Te le dis comme je le pense. Kessiah et les gosses et moi aussi on est plus en sécurité chez l'Oncle Sam.

Il paraît que notre misère elle doit jamais finir. Jusqu'où vas-Tu nous éprouver ? Parfois j'ai l'impression que Tu joues avec nous comme un chat avec une souris."

 

 

 

Merci aux éditions Oskar

 

 

 

 

Posté par _Lottie_ à 10:49 - Historique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Harriet Tubman : la femme qui libéra 300 esclaves

Nouveau commentaire
Des idées de lectures pour tous et mes actions en tant que prof-doc en collège ☕.


Tags